Hollande est "surtout déçu" selon Le Foll — Démission de Macron

31 Août, 2016, 18:07 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Présidentielle 2017 Hollande candidat dès le 8 septembre

"Je suis convaincu que les choix que j'ai pu faire, les circonstances que nous vivons aujourd'hui, imposent aussi de prendre des risques et (.) de prendre la mer", s'est-il borné à dire lors de la passation de pouvoir avec Michel Sapin, qui reprend son portefeuille en plus de celui des Finances. "Il a rappelé la nécessité de l'esprit de responsabilité et de désintérêt", a-t-il raconté. "Ça se surmonte", a-t-il dit sur Europe 1. "Il a toujours dit 'j'irai jusqu'au bout'".

Le 30 août, Emmanuel Macron a présenté sa démission de son poste de ministre de l'Économie "pour se consacrer entièrement à son mouvement politique".

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement: "Je regrette cette décision. Et c'est incontestablement, un affaiblissement sans précédent d'un président de la République sortant". Si son mandat a été marqué notamment par le Pacte de solidarité et son implication dans la Loi El Khomri, le désormais ancien ministre de l'Économie n'a pas fait l'unanimité non plus sur ses prises de position vis-à-vis de l'automobile.

Dans la majorité, la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem s'est dite "très dubitative" sur ce départ "dans un moment qui est si difficile pour les Français". "Ça apparaît comme une aventure individuelle".

Premier défi pour Emmanuel Macron: glaner des élus, puisqu'il est aujourd'hui compliqué de récupérer les 500 parrainages nécessaires pour la présidentielle sans avoir un réseau d'élus. "Je ne crois pas qu'il y ait de salut à gauche en dehors de défendre le bilan du gouvernement", a-t-il ajouté.

Le ministre, qui n'est pas membre du parti socialiste, a souligné avoir touché du doigt les limites du système politique français et affiché sa volonté de rassembler au delà du traditionnel clivage droite-gauche et chez les déçus de la politique. "Qu'est-ce qui justifie cette pagaille supplémentaire?" "J'ai l'impression qu'il y a beaucoup de gens qui n'ont qu'un seul objectif: empêcher François Hollande", a-t-il déclaré.

Et ce départ est un véritable coup dur pour François Hollande qui, en cette rentrée, voulait prendre de la hauteur.

La présidence de la République a dans le même temps annoncé la démission de la ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin, "pour des raisons personnelles" et son remplacement par Ericka Bareigts, jusqu'alors secrétaire d'Etat à l'Egalité réelle.

Recommande: