Le cri de colère des Noirs à Charlotte — Etats-Unis

23 Septembre, 2016, 15:44 | Auteur: Phil Beauvilliers

Après avoir imputé les tirs à des civils, Kerr Putney a déclaré jeudi qu'un tir de la police avait pu atteindre le jeune homme.

L'homme aurait été atteint par balle lors d'un incident impliquant deux civils, rapporte NBC News, citant une source policière.

Quelques heures après la mort de Keith Lamont Scott, qui, selon la police, était armé d'un fusil, des manifestants ont investi les rues de Charlotte.

Selon la police, M. Scott a été mortellement blessé par balle alors qu'il refusait de lâcher son arme de poing. Armé selon les forces de l'ordre - des témoins affirment le contraire -, l'homme n'était en tout cas pas celui qui était recherché.

Mais l'ambiance a dégénéré après qu'un manifestant a descendu un drapeau américain hissé devant un commissariat de police.

Des manifestants ont lancé des projectiles contre les forces de l'ordre qui ont alors fait usage de gaz lacrymogène, selon le journaliste de l'AFP. Mais le tir ne provenait pas des forces de l'ordre, a assuré la mairie. "Nous avons des frères, des soeurs, des enfants et des parents qui pensent qu'ils ne vivront peut-être pas jusqu'au lendemain ".

Les tensions raciales ont été ravivées aux États-Unis depuis deux ans par une succession de bavures et violences policières, souvent envers des hommes noirs non armés. Des affrontements ont éclaté lorsqu'ils se sont heurtés à un barrage de voitures de police, rassemblées devant un hôtel du centre de la ville.

"Nous ne pouvons pas tolérer la violence".

Le gouverneur, Pat McCrory, a en outre "pris l'initiative de déployer la Garde nationale et la police autoroutière pour aider la police locale à Charlotte", comme il l'a écrit sur Twitter. "Nous espérons que la journée sera pacifique", a-t-elle déclaré sur ABC.

Dans la manifestation de cette nuit, on pouvait voir une pancarte disant: "Publiez les vidéos".

Pressé par des habitants ainsi que par l'ACLU, puissante association américaine de défense des libertés, de rendre publique une vidéo montrant l'intervention policière contre Keith Lamont Scott, le chef Putney s'y est refusé.

En attendant que l'enquête ne définisse les raisons pour lesquelles l'agent de police a tiré, ce dernier a été mis en congé administratif avec solde.

Il faisait partie d'un groupe de policiers mandatés pour arrêter un suspect.

Encore cette semaine, la justice a ouvert une enquête après qu'un Noir non armé a été abattu par une policière blanche dans l'Oklahoma (sud), sous l'oeil des caméras de police. Il est alors abattu. Mercredi, alors que Charlotte basculait dans la violence, des centaines de personnes se recueillaient à Tulsa à 1600 kilomètres de là. Ces violences sont "dramatiques", a tweeté de son côté le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump, promettant de "faire à nouveau de l'Amérique un pays sûr". La famille du défunt affirme qu'il lisait un livre lorsqu'il a été abattu au cours d'une opération de police qui visait quelqu'un d'autre que lui. Cela ne devrait pas être toléré.

Recommande: