Le père du suspect de New York l'aurait dénoncé auprès du FBI

23 Septembre, 2016, 09:51 | Auteur: Phil Beauvilliers

Il a été inculpé mardi soir d'utilisation d'armes de destruction massive, d'attaque à la bombe d'un lieu public, de destruction de biens privés et d'utilisation d'un engin de destruction pour commettre un crime violent.

Ahmad Khan Rahami est "dans un état critique, mais stable", après avoir été blessé dans la fusillade qui a conduit à son arrestation lundi, a indiqué mardi le chef de la police new-yorkaise. Plus tôt dans la journée, une autre bombe artisanale avait explosé sans faire de blessés sur le parcours d'une course à pied dans le New Jersey.

Il a été inculpé mardi pour avoir blessé 31 personnes en faisant exploser une bombe samedi soir à Chelsea, un quartier de Manhattan. Selon les premiers éléments livrés par les médias américains, c'est suite aux interrogatoires de cinq personnes arrêtées dimanche soir, dans un véhicule sur une autoroute du sud de New York, que le nom d'Ahmad Khan Rahami aurait été dévoilé.

Selon l'action judiciaire intentée par les Rahamis, qui sont originaires d'Afghanistan, ces derniers étaient victimes de discrimination "liée à la race, la religion et l'origine nationale." .

Le maire de Linden, Derek Armstead, racontant comment l'arrestation était survenue, a expliqué qu'un tenancier avait communiqué avec la police pour rapporter qu'un homme dormait devant son bar.

Ahmad Khan Rahami est d'origine afghane et réside dans le New Jersey, Etat voisin de New York. Le suspect aurait également écrit, selon le New York Times, son espoir de ne pas être pris avant de pouvoir effectuer ses attaques. "Mort à votre oppression", écrivait dans son carnet Ahmad Khan Rahami, arrivé aux Etats-Unis à l'âge de sept ans.

Les enquêteurs essaient par ailleurs de vérifier s'il a vraiment agi seul.

Ahmad Khan Rahami a en outre passé trois mois derrière les barreaux en 2014 pour avoir agressé l'un de ses frères à l'arme blanche, avant d'être blanchi par un jury. Il y ferait référence aux défunts Oussama Ben Laden et Anwar al-Awlaki, un imam américain tué par un drone américain au Yémen, selon des responsables de la sécurité cités par la chaîne.

D'autres engins artisanaux, qui n'ont pas explosé, ont été retrouvés ce week-end: un tout près du site de l'explosion à Manhattan - une cocotte minute avec téléphone et fils électriques similaire à celle de Chelsea - et d'autres dans le New Jersey, dont l'un dans l'une des gares proches de l'aéroport de Newark, situé près d'Elizabeth. Sa famille avait cependant eu maille à partir avec la mairie qui l'avait obligée à réduire les horaires d'ouverture du fast-food familial, dans lequel le suspect travaillait.

► Un autre engin explosif qui n'avait pas détoné a été retrouvé à quatre pâtés de maisons, sur la 27e rue.

Le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo a confirmé qu'il était retourné adulte en Afghanistan.

La police américaine n'a trouvé à ce stade aucun élément concret liant l'attaque au couteau perpétrée samedi dans un centre commercial du nord des Etats-Unis à la mouvance jihadiste, en dépit de sa revendication par Daech. Si aucun groupe terroriste n'a, pour l'instant, revendiqué l'attaque, les enquêteurs croient fortement en une auto-radicalisation de l'auteur des attentats de New York et dans le New Jersey.

Recommande: