Le suspect des attaques de New York a été arrêté

23 Septembre, 2016, 11:39 | Auteur: Christian Jacquard

Ahmad Khan Rahami pourrait être présenté ce mercredi à un juge * Un carnet retrace sa radicalisation * Son père avait alerté le FBI en 2014, l'enquête n'avait pas établi de "lien terroriste" (Actualisé avec avocat § 7-8) par Daniel Trotta et Laila Kearney NEW YORK, 21 septembre (Reuters) - La justice fédérale américaine a retenu mardi dix chefs d'inculpation contre le principal suspect des attentats de New York et du New Jersey, notamment usage d'armes de destruction massive et attentat à la bombe dans un lieu public.

Le père d'Ahmad Khan Rahami, Mohammad Rahami, a indiqué à certains médias américains qu'il avait contacté le FBI en 2014 pour les prévenir que son fils était un terroriste.

La déflagration a fait 29 blessés, samedi soir à Chelsea, un quartier huppé de Manhattan. Personne n'est gravement touché. Le sac contenait cinq engins explosifs, dont un qui a explosé au moment où l'escouade antibombe tentait de le neutraliser avec un robot. Samedi, la première a eu lieu à 10 heures du matin sur le trajet d'une course à pieds et n'a fait aucune victime. Lundi matin 19 septembre, la police précise qu'Ahmad Khan Rahami est également recherché pour cette explosion.

Ahmad Khan Rahami, le suspect qui était recherché en relation avec une série d'attaques à la bombe à New York et dans le New Jersey aux Etats-Unis, a été arrêté lundi après une fusillade avec la police à Linden, dans l'Etat du New Jersey, a déclaré la police locale. Les empreintes digitales et les vidéos de surveillance ont pointé un suspect: Ahmad Khan Rahami, un américain d'origine afghane. Ce dernier est par ailleurs "dans un état critique mais stable", après avoir été blessé dans la fusillade qui a conduit à son arrestation, a indiqué mardi le chef de la police new-yorkaise. Les Rahami sont l'une des très rares familles musulmanes des environs.

À une occasion, le frère du suspect, qui travaillait aussi dans le restaurant, s'est battu avec des policiers venus contraindre l'établissement à fermer pour la nuit. Le jeune homme s'est enfui en l'Afghanistan avant d'être jugé. "Une ambulance l'a emmené", a dit le maire d'Elizabeth.

Selon le New York Times, les deux bombes artisanales à Manhattan étaient faites avec des cocottes-minute munies d'un téléphone à clapet, d'illuminations de Noël, de matière explosive et remplies de fragments métalliques.

Il y ferait référence aux frères Tsarnaev, auteurs de l'attentat à la bombe contre le marathon de Boston (trois morts et 264 blessés en avril 2013), et à Oussama Ben Laden et Anwar al-Awlaqi - l'idéologue d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) tué par un drone américain au Yémen, selon ces médias.

"De son côté, l'entreprise américaine de vente en ligne explique que ces articles ont été achetés en toute légalité".

Neuf personnes ont également été blessées samedi soir dans une attaque au couteau dans un centre commercial de l'Etat du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis.

Ces attaques surviennent alors même que les dirigeants mondiaux sont réunis à New York cette semaine pour l'Assemblée générale des Nations Unies - une réunion qui soumet déjà les forces de l'ordre de la ville à une intense pression.

Recommande: