Quand Michelle Obama détruit Donald Trump — Etats-Unis

25 Octobre, 2016, 12:53 | Auteur: Phil Beauvilliers

Politico rappelle que Donald Trump a fait vœu de "bombarder l'État islamique", même s'il n'a pas vraiment expliqué quel était son plan pour venir à bout de l'organisation terroriste. Placée à côté de M. Trump, elle avait subi ses assauts avant de pouvoir s'installer sur un autre siège. " Ce ne sont que des mots ", avait-il répliqué.

Ces deux femmes donneront leur voix à Hillary Clinton. Jusqu'à ce qu'il finisse par lui toucher la poitrine et tente de mettre sa main dans sa culotte. Les avocats du milliardaire, en perte de vitesse dans les sondages, ont également exigé que le quotidien retire son article "infondé et diffamatoire", qu'ils jugent "destiné à pousser à l'échec la candidature de M. Trump ". A l'époque, elle avait 22 ans et était réceptionniste pour Bayrock, une des nombreuses entreprises de la tour.

"L'histoire bidon publiée par le New York Times en plein déclin est inventée de toutes pièces", a tweeté le candidat républicain. " Il m'a embrassée directement sur la bouche, assure-t-elle. J'étais totalement bouleversée qu'il me pense insignifiante au point de se permettre ça".

"La vérité la voici: Madame Trump n'a jamais rencontré Natasha Stoynoff dans la rue, ni eu aucune sorte de conversation avec elle", écrit l'avocat Charles Harder.

A Los Angeles, Donald Trump l'invite à dîner à son hôtel et Mme Zervos est emmenée dans un bungalow. "Cela m'a secouée au plus profond de mon être, lâche-t-elle. Et il semble que ce ne soit pas juste un incident isolé mais un exemple que la façon dont il les a traitées toute sa vie", souligne-t-elle en référence ici aux quatre femmes qui ont accusé Donald Trump d'attouchements, mercredi.

Le Président américain, Barack Obama, a vivement critiqué, ce vendredi 14 octobre 2016, le candidat républicain à la Maison Blanche, à l'occasion d'une réunion de soutien à Hillary Clinton. Mais ces dénégations ont poussé Jessica Leeds et Rachel Crooks à confier au "New York Times" leurs témoignages sur des attouchements sexuels dont elles n'avaient jamais fait part publiquement auparavant. Même chose pour ces miss qui ont raconté à Buzzfeed qu'il s'était rincé l'oeil en 1997 dans les coulisses de Miss Teen USA... où certaines candidates avaient à peine une quinzaine d'années.

Summer Zervos, une ancienne participante à l'émission "The Apprentice", a indiqué que M. Trump lui avait fait des "avances sexuelles non désirées" dans l'un de ses hôtels de New York en 2007. Une vidéo qui a refait surface cette semaine ne devrait pas arranger son cas. "Dans dix ans, je sortirai avec elle".

Recommande: