Centrafrique: affrontements entre groupes armés dans le centre (ONU)

24 Novembre, 2016, 00:56 | Auteur: Gerard Affre
  • Des soldats français de la force Sangaris patrouillent dans un quartier musulman de Bangui le 30 octobre

Les affrontements se sont produits dans la ville de Bria, à 600 km environ au nord-est de Bangui, la capitale, et ont opposé le Front populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) à l'Union pour la paix en Centrafrique (UPC). Ces actes sont passibles de poursuites devant les tribunaux nationaux ou internationaux, a averti le porte-parole de la Minusca, Vladimir Monteiro, lors d'une conférence de presse.

La force onusienne assure avoir pris des " mesures robustes " pour protéger les civils sur place et de ce que les Casques bleus patrouillent dans la ville de Bria afin de rassurer la population, voire de protéger les sites des déplacés. Les casques bleus ont riposté pour expulser ces éléments armés de la zone. "Par ailleurs, un Casque bleu a été légèrement blessé sur un autre terrain", ajoute le texte sans autre précision.

La Centrafrique peine à se relever du chaos de la guerre civile provoquée en 2013 par le renversement de l'ex-président François Bozizé par des rebelles séléka ("coalition" en sango) majoritairement musulmans, qui avait entraîné une contre-offensive des milices anti-balaka majoritairement chrétiennes.

L'intervention de la force française Sangaris, qui a pris fin le 31 octobre, et le déploiement de la Minusca n'ont pas réussi à stabiliser la situation dans ce pays, classé parmi les plus pauvres au monde.

Recommande: