Quand Fillon défend Juppé sur sa condamnation

25 Novembre, 2016, 17:14 | Auteur: Djeferson Maurice

François Fillon se défend, lui, âprement. Mais en se penchant sur sa campagne. "Je ne me suis pas retourné contre ce qui a été fait, ce qui au départ n'a pas été tout à fait l'attitude de François Fillon". Il prend aussi le risque de gagner peu de voix sur sa gauche (Fillon n'est pas Sarkozy...) mais d'en perdre beaucoup sur sa droite, tous ses électeurs du premier tour ne le comprenant pas. Il pilonne le programme économique de son rival et sa vision de la société, " extrêmement traditionaliste". "Je n'ai rien à voir avec cette campagne (et) quand je me fais traiter d'homophobe tous les matins, je ne t'ai pas entendu non plus prendre ma défense", a répliqué M. Fillon.

En déplacement à Viry-Châtillon (Essonne), s'est indigné que M. Juppé lui prête une ambiguïté sur l'avortement: "Jamais je n'aurais pu penser que mon ami Alain Juppé tombe aussi bas!" Un "béni oui-oui" adoubé par Vladimir Poutine. "On peut être d'accord pour reconnaître que la division serait mortelle pour nous tous et pour la France ", ajoute-t-il. Face à lui, François Fillon, qui a vu dans un incroyable retournement de situation tous les sarkozystes le rallier, veut afficher le rassemblement.

Du coup, si Nicolas Sarkozy a été mis de côté pour son penchant trop à droite. Après la polémique sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), jugée "close", le maire de Bordeaux a prévenu qu'il ne "renoncerai i pas à poser d'autres questions pour clarifier des positions qui sont parfois confuses". "L'ancien président, désormais retraité de la politique, a réuni mercredi une cinquantaine de parlementaires pour leur exprimer sa reconnaissance, leur recommandant d'" aider Fillon " auquel il s'est rallié dès dimanche".

Il l'a expliqué. Personnellement, il semble ne pas comprendre le principe de l'avortement.

Alain Juppé propose en outre de rétablir le versement de la prime à la naissance dès le 7e mois de grossesse, et de soutenir l'emploi de gardes d'enfants à domicile grâce à 600 millions d'euros d'allègements de charges pour les particuliers employeurs. Pour enfoncer le clou, il rappelle aussi que son rival de la Primaire Les Républicains est soutenu par une association proche de la Manif Pour Tous.

Pas de trêve entre les Alain Juppé et François Fillon ce mercredi 23 au lendemain de leurs meetings respectifs à Toulouse et à Lyon. "Des " caricatures " également dénoncées par 215 parlementaires de la droite et du centre - principalement fillonistes de longue date ou fraîchement convertis - qui, dans une tribune publiée jeudi dans Le Figaro, appellent à ne pas se " glisser dans les habits sémantiques de la gauche ". Pourtant, Nathalie Kosciusko-Morizet est un soutien d'Alain Juppé.

En face, François Fillon a bien l'intention de garder la même ligne pour le débat - " j'ai des valeurs, je ne m'excuse pas " -, tout en répondant sur le projet économique.

Recommande: