Objectif d'économies relevé — Credit Suisse

07 Décembre, 2016, 14:10 | Auteur: Sebastien Chopin

Le groupe s'attend à économiser 1,6 milliard pour l'année en cours.

Moody's est plutôt sceptique pour l'avenir des banques européennes. Le directeur général (CEO) Tidjane Thiam est resté flou quant à l'éventualité de coupes supplémentaires dans les effectifs, qu'il n'a toutefois pas exclues. La grande banque ciblait précédemment 18 milliards.

Credit Suisse a annoncé à l'occasion de sa réunion investisseurs qu'il réduisait ses coûts de 1 milliard de francs suisses supplémentaires.

Lors d'une conférence téléphonique, M. Thiam a précisé que les réductions de coûts seront réalisées grâce aux différents programmes d'efficience menés dans plusieurs divisions. Qui souligne également les progrès faits dans la réduction des activités risquées.

Questionné sur de nouvelles suppressions d'emploi, le patron de l'établissement n'a pas exclu un tel scénario, en refusant toutefois de livrer des chiffres.

Credit Suisse a également apporté des précisions sur son niveau de fonds propres. Après neuf mois, les coûts ont été réduits de 1,4 mrd CHF. Pour les affaires de gestion d'actifs, l'objectif demeure à 0,7 mrd CHF.

Le numéro deux bancaire helvétique prévoit de dégager jusqu'en 2018 un résultat avant impôts de 1,8 milliard de francs dans sa division de gestion de fortune internationale (IWM), contre 2,1 milliards précédemment. Une contre-performance dans l'activité de gestion d'actifs - pour laquelle les commissions de performance ont reculé - est à l'origine de cet abaissement d'objectif.

La banque de défaisance (SRU) subira des pertes de 1,4 mrd USD en 2018, puis de 0,8 mrd en 2019. La banque aux deux voiles s'attend pour cette unité à un résultat avant impôts de 1,6 milliard de francs, contre 2,1 milliards précédemment. Le actifs pondérés au risque (RWA) devraient fondre à 30 mrd USD, contre 55 mrd à fin septembre.

"La stratégie de Credit Suisse était trop dépendante de la croissance en Asie et ces changements viennent modérer ceci, a expliqué Neil Smith, une analyste de Bankhaus Lampe à Düsseldorf, cité par Bloomberg". La banque universelle suisse (SUB) devrait dégager un résultat avant impôts de 2,3 mrd CHF. De nouveaux objectifs seront communiqués pour cette division au deuxième trimestre de l'année prochaine.

Dans la banque d'affaires, l'objectif de rendement des fonds propres de Global Markets (GM) et Investment Banking & Capital Markets (IBCM) est maintenu à respectivement 10-15% et 15-20%.

Pour Vontobel, la confirmation de la stratégie semble logique, alors que la première année de restructuration arrive à peine à son terme. Au sein d'une banque aussi grande et complexe que CS, le potentiel d'économies existe toujours, affirment les analystes.

Recommande: