Une équipe de soccer du Brésil décimée après un écrasement d'avion (vidéo)

07 Décembre, 2016, 15:42 | Auteur: Lucien Wathelet

71 des 77 personnes se trouvant à bord sont décédées. Les passagers se rendaient dans le nord-ouest de la Colombie, à Medellin. "C'est une décision du pilote", a-t-il insisté.

Selon des médias brésiliens, l'autonomie de ce British Aerospace 146 de la compagnie bolivienne Lamia, mis en service en 1999, serait légèrement inférieure à la distance entre Santa Cruz, en Bolivie, d'où il venait, et Medellin. Ce dernier possédait une autonomie de carburant pour effectuer 3000 kilomètres, mais le retard au départ de Sao Paulo a empêché de faire le plein en Bolivie, comme cela était prévu, car l'aéroport avait fermé ses portes après 20 heures.

Les enquêteurs de l'Aviation civile colombienne, chargés des investigations avec l'aide d'experts brésiliens et britanniques, pourront s'appuyer sur les preuves techniques, les documents et les constatations faites sur les lieux du sinistre, où la carlingue, en grande partie désintégrée, était encore visible.

Le modeste club de cette ville du sud du Brésil de quelque 200'000 habitants devait jouer la finale aller de la Copa Sudamericana, l'équivalent de l'Europa League, face au mythique Atletico Nacional de Colombie.

"Je n'ai plus aucun espoir", a dit à l'AFP un supporter, Nelsiro Miranda, à Chapeco, plongée dans le deuil et le silence.

L'accident est survenu quelques minutes avant l'atterrissage à l'aéroport José Maria Cordova de Rionegro, qui dessert Medellin, à un moment où les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec de fortes pluies, dans une zone d'accès très difficile, à 3300 m d'altitude.

Les deux boîtes noires de cet avion ont été retrouvées en "parfait état", selon l'Aviation civile.

"En ouvrant les boîtes noires, il n'y aura pas de perte de temps, elles devraient tout nous dire", a déclaré le ministre colombien des Transports, Jorge Eduardo Rojas. Il fait également état d'un manque de carburant et d'une "défaillance électrique totale", ajoutant qu'il perdait le contrôle de l'avion.

"Mais, à l'heure où devait se disputer la rencontre mercredi soir, les supporters de l'Altético Nacional se sont rendus dans leur stade pour chanter à la mémoire des victimes et leur rendre un hommage poignant au son de " Allez Chape ".

Recommande: