Cristiano Ronaldo et plusieurs stars du football au coeur d'un scandale financier

08 Décembre, 2016, 01:25 | Auteur: Lucien Wathelet

En 2014, alors qu'il était entraîneur de Chelsea, José Mourinho a été averti qu'une enquête fiscale était ouverte à son encontre par l'administration madrilène, pour les années où il entraînait le Real Madrid. L'attaquant vedette de l'AS Monaco est pointé du doigt par l'EIC pour une possible évasion fiscale évaluée à 2 millions d'euros.

Il s'agit de la plus grande fuite de données de l'histoire du sport: 18,6 millions de documents ont été fournis au quotidien allemand Der Spiegel. En France, c'est Mediapart qui a assuré la publication, qui doit durer trois semaines. Parmi ces données, il y a "des contrats originaux aux clauses secrètes, des e-mails et échanges WhatsApp, des documents Word ou PDF, des tableurs Excel et photos". Mais des noms circulent déjà: Christiano Ronaldo, Jose Monrinho, Pepe, ou encore l'attaquant star de l'AS Monaco, Radamel Falcao. Point commun: tous font partie du portefeuille du super-agent du foot, le Portugais Jorge Mendes, surnommé "le requin ".

Ce dernier, l'European Investigative Collaborations (EIC), accuse Ronaldo, grand favori pour le prochain Ballon d'or, d'avoir "dissimulé 150 millions d'euros dans les paradis fiscaux, grâce à des montages offshore passant par la Suisse et les îles Vierges britanniques ". Il a donc payé pour ses revenus non déclarés (redressement fiscal de 4,4 millions d'euros, pénalités comprises), mais a systématiquement évité les poursuites pénales.

L'EIC accuse aussi Mourinho d'avoir "dissimulé 12 millions d'euros au fisc, logés sur un compte suisse détenu par une société écran immatriculée aux Iles Vierges Britanniques". Quand à Radamel Falcao, il aurait dissimulé environ 1,3 million d'euros en Suisse lorsqu'il évoluait à l'Atlético de Madrid (2011-2013). "Cristiano Ronaldo, José Mourinho et leur agent Jorge Mendes n'ont pas répondu".

Une attitude qui peut tout de même poser question dans la mesure où même au Portugal, pays où CR7 est plus que jamais une icône depuis la victoire de la Selecção à l'Euro 2016, les médias traitent de cette annonce sans sourciller, à l'image de Record qui annonce que "Cristiano Ronaldo (est) au milieu d'un scandale financier", précisant que la coqueluche du pays n'avait payé que 5,6 M€ en impôts auprès des autorités fiscales espagnoles sur les quelques 149,8 M€ de revenus générés en droits d'images. Ni Ronaldo, ni Mourinho "n'ont été impliqués dans des procédures judiciaires (de) la commission de fraude fiscale", avait-elle contesté par anticipation.

Recommande: