Marco van Basten voudrait abolir le hors-jeu et la prolongation

19 Janvier, 2017, 13:51 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Marco van Basten

Si le gardien fait une parade c'est fini.

Van Basten s'est confié dans un interview au magazine allemand Bild.

Autre proposition: oublier les prolongations et les tirs au but pour privilégier des face-à-face entre un joueur et un gardien.

Dernière évolution possible, toujours conséquente, Van Basten est aussi en faveur du remplacement du carton jaune par une exclusion temporaire "de cinq ou dix minutes", ce qui favoriserait les attaques adverses et rendrait une nouvelle fois le jeu plus spectaculaire, selon lui. "Avec ces face-à-face, le joueur a plus de possibilités, il peut dribbler, tirer ou attendre de voir comment se comporte le gardien", détaille le triple Ballon d'Or (1988, 1989, 1992).

Par l'intermédiaire de Marco Van Basten, le responsable du développement technique à la FIFA, plusieurs points de réforme en profondeur du jeu sont à l'étude. Sans la règle du hors-jeu, il y aurait plus de possibilités pour les attaquants et plus de buts. Les images conservées permettent de donner une idée de ce à quoi pourrait ressembler le football dans quelques années.

Car d'après l'ancien buteur néerlandais (52 ans), désormais responsable du développement technique de la Fifa, "pour rendre le jeu plus dynamique et plus intéressant", c'est une véritable révolution du foot qui est envisagée. Parmi elles, la suppression du hors-jeu."Le football ressemble de plus en plus au handball, avec des équipes qui installent une muraille devant leur surface de réparation. Dans le hockey sur gazon, le hors-jeu a été aboli et ça n'a pas posé de problème". Si le football a mis plusieurs décennies à envisager la mise en place de l'arbitrage vidéo, les penseurs de la discipline sont visiblement beaucoup plus pressés à en faire évoluer d'autres règles. "Comme dans le basket-ball, au bout de cinq fautes, un défenseur serait exclu". Le nombre de changement est également source de préoccupation pour le dirigeant hollandais.

Si la FIFA souhaite réformer le football dans le but de l'améliorer, pas sûr que cela satisfasse les millions d'adeptes qui se plaisent à contempler ce sport.

Recommande: