Un premier tour très ouvert — Primaire à gauche

19 Janvier, 2017, 14:40 | Auteur: Sebastien Chopin

Par la rédaction de Contrepoints.

Deux vainqueurs du 2e débat de la primaire?

36% des personnes interrogées se déclarent intéressés par la primaire.

D'autre part, en toute objectivité, même si les débats étaient d'une bonne tenue, l'envergure générale des prétendants à la fonction suprême n'était pas au rendez-vous.

En revanche, la primaire de la gauche ne déstabilise pas Emmanuel Macron, 3e au général (45 %, + 1 point). 66 bureaux de vote seront répartis sur l'Indre-et-Loire ces dimanches 22 et 29 janvier. Les dynamiques positives dans les enquêtes d'opinion de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg, combinées aux difficultés de l'ancien Premier ministre Manuel Valls et à l'inconnue de l'impact de la candidature de Vincent Peillon, entretiennent ainsi un brouillard épais. La course semble donc largement ouverte mais le trio de tête apparaît désormais constitué.

Intentions de vote au premier tour de la primaire de la gauche. Bien que derrière Manuel Valls chez les sympathisants PS, il effectue chez eux aussi un bond de 5 points. Un sondage Ipsos-Le Point publié mercredi illustre cette incertitude: avec 53% d'opinions favorables chez les sympathisants socialistes, M. Valls, étiqueté comme favori depuis son entrée en campagne début décembre, reste en tête mais est rattrapé par Benoît Hamon (+23) et Arnaud Montebourg (+18), à 51%.

Comment jugez-vous la campagne de Benoît Hamon?

Les thèmes qui ont le plus compté dans le choix des électeurs se concentrent autour de l'emploi et du social: lutte contre le chômage, lutte contre les inégalités sociales, éducation ou encore santé. Marge d'erreur de 1,4% à 3,1%. Il existe deux gauches: l'une plus réformiste et l'autre plus socialiste.

Manuel Valls a démontré qu'il a toute l'énergie nécessaire et une forte volonté pour continuer de porter cette action avec détermination.

Recommande: