Les ressortissants européens vont manquer aux entreprises britanniques — Brexit

14 Février, 2017, 23:19 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Britain

Selon une étude, le recrutement de travailleurs en provenance de l'Union européenne a nettement ralenti au dernier trimestre 2016. C'est ce qu'ont constaté le CIPD (Chartered Institute of Personnel and Development) et Adecco dans un rapport publié aujourd'hui.

Malgré ces nuages noirs, l'économie britannique résiste: avec 2,2% de croissance en 2016, le pays peut s'enorgueillir d'un taux de chômage au plus bas depuis 2005 (4,8% de la population active). L'enquête, menée auprès de plus de 1000 entreprises, souligne que le nombre de ressortissants européens non-britanniques dans les entreprises du pays n'a progressé que de 30 000 entre juin et septembre 2016 alors qu'il avait augmenté de plus de 60 000 sur les trois mois précédents. Des secteurs qui emploient justement de nombreux ressortissants européens.

Plus d'un quart des entreprises interrogées estiment que les Européens envisagent de quitter leur emploi et/ou le Royaume-Uni cette année.

More news: Swamp Thing s'invite dans le roster de Injustice 2
More news: The Legend of Zelda : Breath of Expansion Pass
More news: Marseille : Le départ de Lassana Diarra officialisé

Les secteurs peu qualifiés ayant fortement recours à ces derniers (commerce de détail et de gros, la fabrication, la santé et l'hébergement) sont aussi particulièrement impactés, le secteur de la restauration représentant à lui seul, 45% des postes vacants au Royaume-Uni. "Les employeurs devront probablement augmenter les salaires et accepter des emplois du temps plus flexibles, précise Gerwyn Davies, conseiller pour CIPD".

La Première ministre britannique Theresa May, qui a promis de lancer les négociations de sortie du Royaume-Uni de l'UE avant mars, a jusqu'ici répété qu'elle souhaitait garantir les droits des quelque 3 millions de citoyens installés outre-Manche si ceux des 1,2 million d'expatriés britanniques vivant dans l'UE l'étaient aussi.

Reste que pour l'heure, les termes de l'accord entre Londres et Bruxelles sont incertains et incitent les ressortissants européens à quitter le Royaume-Uni.

Recommande: