Onze interpellations dont huit mineurs après des incidents à Argenteuil — Affaire Théo

14 Février, 2017, 12:37 | Auteur: Phil Beauvilliers

Selon un premier bilan établi peu avant minuit, douze personnes ont été interpellées en Seine-Saint-Denis, où trois véhicules ont été incendiés et une vingtaine de feux de poubelles recensés. Les échauffourées ont pris fin à 22H40.

Plus tôt dans la journée, le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux avait appelé "au calme", "à la responsabilité" et "à la confiance dans la justice".

Elle avait jugé "terriblement grave que des responsables politiques jettent l'opprobre sur l'intégralité de la police" après le viol présumé subi par le jeune Théo, assurant soutenir la police "par principe", "sauf démonstration par la justice" que "des actes qui seraient effectués en violation de la loi" aient pu être commis par "un ou deux individus", "et dans ces conditions là la justice passe". Prévue avant l'affaire Théo, cette visite prend un tour symbolique après l'émotion suscitée par l'arrestation violente du jeune homme et des manifestations de soutien, parfois émaillées de violences.

Le déplacement du Président de la République était prévu avant l'affaire Théo: François Hollande doit se rendre à la mission locale d'Aubervilliers ce mardi matin, pour y parler de l'emploi des jeunes, et en particulier de la garantie jeunes, une allocation mensuelle supérieure au RSA pour les jeunes très éloignés du marché du travail, qui est versée aujourd'hui à 100.000 jeunes de 18 à 25 ans.

Des incidents ont éclaté ce dimanche vers 17h30 dans le quartier de la Dalle d'Argenteuil et le long de l'avenue Maurice Utrillo. Mais le chef de l'Etat devrait évidemment faire allusion aux échauffourées de ces derniers jours dans les quartiers.

Pour rassurer les habitants des banlieues, le Premier ministre a insisté sur la volonté du gouvernement de "lutter contre les discriminations et apaiser les échanges".

Recommande: