Coluche : ses fils obtiennent un gros dédommagement du producteur Paul Lederman [Photos]

15 Février, 2017, 23:06 | Auteur: Gerard Affre
  • Coluche durant le tournage du film Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ

En échange Paul Lederman lui verse de l'argent. En conflit depuis vingt ans avec Paul Lederman, le producteur de leur père, les deux fils de Coluche peuvent enfin souffler.

Après des années de procédures judiciaires, la Cour d'appel a tranché: le producteur de Coluche, Paul Lederman est condamné à verser 400 000 euros aux héritiers du comique, ses deux fils.

Parmi ces douze sketches figurent des grands succès de l'artiste disparu le 19 juin 1986, comme "c'est l'histoire d'un mec sur le pont de l'Alma", "Gugusse", "Je me marre" ou encore "le CRS arabe".

Si du côté des héritiers de l'humoriste on salue une décision attendue depuis longtemps, on regrette aussi que la cour d'appel ait exclu certains sketches.

Coluche avait épousé Véronique Kantor le 16 octobre 1975. Rappel des faits: en 1981, lorsque Coluche divorce de Véronique Kantor, la mère de Marius et Romain, celle-ci reçoit la totalité des redevances concernant les sketches enregistrés par son ex-mari entre 1975 et 1981, soit le temps de leur mariage. Résultat, Paul Lederman devra verser 400'000 euros aux frères Colucci ainsi qu'une provision de 20'000 euros à faire valoir sur l'exploitation des douze œuvres retenues lors du jugement de première instance.

Il aura fallu attendre vingt ans pour que la justice leur donne raison - du moins en partie.

Mais dix ans plus tard, alors âgés de 22 et 26 ans, Marius et Romain ont décidé de porter l'affaire en justice en estimant que les enregistrements de leur père, effectués avant et après le mariage avec leur mère, relevaient de la succession Colucci. Les avocats du producteur affirmaient eux que la réalisation du vrai master, expurgée des imperfections issues de l'enregistrement initial, était postérieure et que les titres rentraient donc dans les enregistrements phonographiques cédés contre rémunération par Véronique Kantor à leur client.

Recommande: