Israël - Palestine : Washington abandonne la solution à deux Etats

16 Février, 2017, 19:58 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Israël - Palestine : Washington abandonne la solution à deux Etats

Un nouveau chapitre risque de voir le jour dans le dossier israélo-palestinien.

Cette solution dite à deux Etats sert depuis des décennies de référence à la communauté internationale pour tenter de trouver un accord de paix au Proche-Orient.

"Nous ne dicterons pas les termes de ce que sera la paix", a-t-il insisté.Le principe de deux Etats "vivant côte à côte en paix et en sécurité" a été défendu depuis un demi-siècle par tous les présidents américains, démocrates comme républicains.

Un responsable de la Maison Blanche a déclaré sous couvert d'anonymat, que le président américain, Donald Trump allait soutenir la paix entre Israéliens et Palestiniens, même si elle n'implique pas une solution à deux Etats.

Le conflit nécessite "une paix juste et globale fondée sur une solution à deux Etats avec un Etat palestinien indépendant", a estimé M. Aboul Gheit dans un communiqué après une rencontre avec le secrétaire général de l'Onu Antonio Guterres au Caire jeudi. Pendant la campagne, Donald Trump s'était clairement affiché pro-israélien, tout en affirmant que s'il était élu il présiderait à un accord de paix entre l'Etat hébreu et les Palestiniens.

Pour ce qui est des autres crises régionales, M. Guterres s'est déclaré déterminé à faire avancer les pourparlers de Genève sur la Syrie, et à travailler à une relance du processus de réconciliation nationale en Irak.

Le dirigeant israélien "doit arriver en présentant la solution à deux Etats comme une vision et esquisser, en attendant, de possibles accords intérimaires acceptables par les Palestiniens", avait indiqué son conseiller diplomatique Michael Oren avant de se rendre à Washington. Pour la dirigeante palestinienne Hanane Achraoui, membre du comité exécutif de l'OLP, la position de l'administration Trump sur la solution à deux Etats "n'a aucun sens".

Ces nouvelles déclarations laissent entendre que le président américain n'a pas l'intention de faire pression sur son allié israélien pour obtenir la création d'un Etat palestinien. Sur la rencontre entre MM.

Recommande: