Sarkozy peut-il sauver Fillon?

16 Février, 2017, 18:22 | Auteur: Phil Beauvilliers

Le candidat de la droite à la présidentielle François Fillon veut abaisser la majorité pénale à 16 ans car "les individus de 16 ou 17 ans profitent de la clémence du système", a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué.

À savoir si son discours de Sablé pointait vers son rival de l'époque, Nicolas Sarkozy, François Fillon rétorque: "Il y a des ministres qui ne paient pas leurs impôts, il y en a qui ont des comptes en Suisse".

Mais, sans aller jusqu'à exiger un "plan B", de nombreux élus continuent à exprimer leurs interrogations et à faire part de la difficulté à faire campagne au quotidien.

"C'est une sorte d'alliance objective afin de limiter la casse", a commenté un député LR. La chaîne d'information en continu affirme en outre que c'est François Fillon qui aurait sollicité l'entrevue. Des conseils que s'est empressé de lui prodiguer Nicolas Sarkozy.

François Fillon espère redevenir audible dans cette campagne. "Or, dans cette élection, le deuxième tour va être (.) très particulier". "Je suis là pour tirer les sonnettes d'alarme parce que personne n'ose le dire". Comme il y a une dizaine de jours, son promoteur, Georges Fenech, a décidé de retirer sa demande de réunion exceptionnelle du bureau politique des LR.

"On est en train (.) d'ouvrir la porte de l'Elysée à Marine Le Pen", a ajouté ce sarkozyste.

Ce mardi, le député se réunira de nouveau avec son équipe de campagne.

"Je ne pense pas que ce qui lui est reproché le disqualifie pour exercer la fonction de président de la République", a jugé mercredi le président des centristes de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, devant la presse parlementaire. Ironie de l'histoire, François Fillon avait fait de la critique des déboires judiciaires de l'ancien chef de l'État un axe de sa campagne à la primaire: "Imagine-t-on le général de Gaulle mis en examen?"

Recommande: