Ce qu'il faut savoir sur cet accord de libre-échange — CETA

17 Février, 2017, 07:25 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Pour ses détracteurs le CETA

La France a salué mercredi l'adoption à une large majorité par le Parlement européen de l'Accord économique et commercial global (CETA) conclu entre l'Union européenne et le Canada. Aujourd'hui pourtant, ces quelques lettres sont sur toutes les lèvres, puisque l'accord UE-Canada, dénommé CETA a obtenu ce mercredi, l'aval du Parlement européen, à 408 voix contre 254 [Franceinfo]. Un vote qui ouvre la voie à l'application provisoire du texte, prévue dès le mois d'avril.

Pour certains députés européens comme Franck Proust, les difficultés liées à l'entrée en vigueur du CETA doivent "amener à changer les règles du jeu concernant les parlements nationaux".

Pas question non plus d'accepter un Ceta voté par le Parlement européen pour la députée (PS) des Hautes-Alpes, Karine Berger, qui annonce, sur Alpes 1, faire partie des signataires d'une motion contre le Ceta, qui sera déposé par le parti socialiste.

Le candidat de la droite et du centre, François Fillon, n'y serait pas opposé mais il s'était déclaré contre le projet de traité commercial avec les Etats-Unis et contre "les accords de libre-échange qui ne sont pas dans l'intérêt de nos économies et de nos emplois" lors d'un déplacement à Berlin en janvier dernier.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a évoqué une "étape importante" et dit que "les entreprises et les citoyens de l'Union européenne commenceront à récolter les bienfaits de cette entente dès que possible".

"Le Canada sait qu'une voix européenne efficace sur la scène mondiale n'est pas que préférable, elle est essentielle", a plaidé M. Trudeau, premier dirigeant canadien en exercice à s'exprimer dans l'hémicycle strasbourgeois. L'UE s'attend à voir l'entente gonfler ce montant d'environ 20 pour cent.

More news: Trump loue les liens "indestructibles" des Etats-Unis avec Israël
More news: Le Bayern humilie Arsenal, Madrid en position de force — LdC
More news: Un prêtre du diocèse de Rouen mis en examen pour viols — Pédophilie

Les produits canadiens ne pourront donc être importés dans l'Union européenne que s'ils respectent la réglementation de l'UE et le boeuf aux hormones ne sera pas autorisé.

Plusieurs manifestants sont venus de pays européens, comme la Hollande, la Belgique... Ce tribunal aura 15 juges professionnels nommés par l'UE et le Canada.

Je me réfère à ce qu'a fait Paul Magnette avec sa "Déclaration de Namur": quarante professeurs d'université ont tracé les contours de ce que devraient être les accords commerciaux dans le futur.

- La première ronde de négociations a eu lieu à Ottawa en octobre 2009 et une entente de principe a été annoncée quatre ans plus tard.

- La Wallonie, une région belge de 3,6 millions d'habitants, est passée près de faire avorter l'entente.

Recommande: