Serbie: Victime d'insultes racistes, Everton Luiz a quitté la pelouse en larmes

20 Février, 2017, 16:35 | Auteur: Lucien Wathelet
  • Serbie: Victime d'insultes racistes, Everton Luiz a quitté la pelouse en larmes

Dimanche, le Partizan Belgrade affrontait le groupe de Rad en marge d'un match du Championnat de Serbie.

Alors qu'il avait été la cible de cris et insultes racistes pendant quasiment toute la rencontre (soldée sur une victoire 0-1 du Partizan), Everton Luiz a fini par réagir.

Ce Brésilien a fait l'objet d'une bannière avec un message insultant, et surtout, il a été victime de cris de singe, venant à chaque fois de supporters de Rad, toujours selon B92. Trop pour l'homme de 28 ans qui a adressé un doigt d'honneur à ce même groupuscule à la fin de la rencontre, entraînant l'ire des joueurs de Rad.

Le joueur a quitté la pelouse en pleurs, consolé par ses coéquipiers.

"Je n'ai pas pu cacher les larmes parce que j'essuyais des insultes racistes des tribunes pendant les 90 minutes", a dit Luiz, en ajoutant: "j'étais davantage bouleversé par l'attitude des joueurs adversaires qui, au lieu de calmer le jeu, soutenaient ce comportement", avant d'affirmer qu'il voulait "tout oublier le plus vite". Des débordements qualifiés de "retour dans la réalité du football serbe" par l'entraîneur du Partizan, Marko Nikolic.

Recommande: