Guinée: Violentes manifestations à Conakry, cinq morts et une trentaine de blessés

21 Février, 2017, 16:04 | Auteur: Djeferson Maurice

Selon les évaluations faites par le gouvernement, 30 personnes ont été également blessées, dont des membres des forces de l'ordre.

12 personnes interpellées dans les communes de Kaloum et Matam. Le bilan des morts a été confirmé à l'AFP par une source jointe à l'hôpital Ignace Deen de Conakry où se trouvent les corps.

La capitale guinéenne, Conakry est secouée depuis plusieurs semaines par une grève des enseignants vacataires qui exigent leur intégration à la fonction publique. Les heurts ont éclaté au lendemain de la signature dimanche d'un accord entre syndicats et gouvernement, destiné à mettre fin à la grève des enseignants qui dure depuis le 6 février.

"En milieu de journée, ces manifestations avaient malheureusement provoqué la mort de cinq personnes", a déclaré le gouvernement dans un communiqué qualifiant ces mouvements de protestation d'"illégaux et d'interdits".

Recommande: