La situation des Français s'est dégradée en cinq ans — Santé

22 Février, 2017, 08:54 | Auteur: Djeferson Maurice
  • 38% des français considère le déficit de la Sécurité sociale comme trop élev

Près des trois quarts des Français estiment que les candidats ne parlent pas assez de santé lors de cette campagne présidentielle.

En matière de santé, comme pour le reste, les Français jugent sévèrement le bilan du quinquennat Hollande. Dans la continuité de cette initiative, elle organise un grand évènement le 21 février 2017 à Paris, au cours duquel les candidats à l'élection présidentielle sont invités à présenter leurs projets respectifs en matière de santé et de protection sociale, et à réagir aux préoccupations exprimées par les Français à ce sujet. Découvrez tous les résultats de l'enquête conduite par la Mutualité Française alors que plusieurs candidats présentent leur programme en matière de santé.

61% des Français considèrent tout de même que le système tel qu'il existe actuellement fonctionne bien.

De manière générale, les Français sont très attachés à la Sécurité sociale et ne sont pas prêts à en remettre en cause les principes, même s'ils sont inquiets à l'égard du déficit perçu et pensent que les soins seront moins bien remboursés à l'avenir.

Hostiles sans surprise à une augmentation des cotisations comme à une baisse des remboursements, les Français jugent que les solutions pour s'en sortir passent en priorité par une meilleure organisation du système de santé, davantage de contrôles et le développement de la prévention. De nombreux sondés ont déjà le sentiment que leur reste à charge a augmenté depuis cinq ans, quel que soit le type de soins (consultations chez un spécialiste, lunettes, prothèses auditives, soins dentaires, médicaments...), à l'exception des consultations chez un généraliste. Malgré ce sentiment, deux Français sur trois gardent une bonne image de la Sécu et des mutuelles. Si plus de trois personnes sur quatre estiment qu'il est facile d'obtenir un rendez-vous rapide avec un généraliste, l'accès à un spécialiste est jugé beaucoup plus difficile pour 78 % d'entre eux.

Pour améliorer l'accès aux soins pour tous, les mesures jugées les plus importantes sont la lutte contre les déserts médicaux et la limitation des coûts qui pèsent sur les patients (dépassements d'honoraires, prix de certains produits).

La stratégie de maison de santé (structures médicales regroupant différents types de professionnels de santé), de la généralisation du tiers payant et un accès facilité aux réseaux et accords de leurs mutuelles avec les opticiens notamment est jugée importante.

Les Français sont partagés quant à l'universalité réelle de l'accès à des soins de qualité dans leur pays.

Enfin, les Français semblent partagés quant à l'utilisation des données et nouvelles technologies en santé.

À l'heure de l'intelligence artificielle et de la révolution numérique, les Français jugent également important de mieux utiliser les données de santé pour passer d'une médecine curative à une médecine préventive. Néanmoins, seuls 15 % d'entre eux disent avoir déjà utilisé un objet connecté pour obtenir des informations sur leur santé.

Recommande: