Check Point émet une alerte sur WhatsApp et Telegram

15 Mars, 2017, 23:03 | Auteur: Christian Jacquard
  • Une faille de sécurité découverte et déjà comblée sur Whats App et Telegram

Aujourd'hui, c'est une faille dans le code de ces services très populaires qui a été dévoilée par les chercheurs de la société de sécurité informatique israélienne Check Point.

Check Point a communiqué cette information aux équipes de sécurité de WhatsApp et de Telegram le 8 mars 2017. Cette dernière permettait de contrôler le compte d'un utilisateur, d'accéder à ses messages et, évidemment, de se faire passer pour lui.

Le pirate pouvait en effet camoufler un virus dans l'image, qui s'activait quand le destinataire cliquait dessus.

L'attaque était quasiment invisible pour la centaine de million d'utilisateurs de Telegram et le milliard d'adeptes de WhatsApp.

More news: Le glyphosate "pas cancérogène" selon l'ECHA — Herbicide
More news: Ankara accuse l'UE de pratiquer la démocratie de façon sélective
More news: Fillon "convaincu" que la justice l'innocentera — France

WhatsApp et Telegram utilisent un chiffrement de bout en bout qui garantit que seul l'expéditeur et le destinataire des messages peuvent voir leur contenu. A cause du chiffrement, les deux applications n'avaient pas moyen de détecter si le contenu échangé comprenait des virus. D'ailleurs, Telegram est souvent citée comme un des moyens de communication préférés des jihadistes, car son chiffrement met leurs messages à l'abri des autorités.

A lire aussi: Telegram, une simple application pour djihadistes?

Pour y remédier, les deux services valident désormais le contenu expédié juste avant qu'il soit chiffré, ce qui permet de bloquer les virus, indique encore Check Point.

Recommande: