François Fillon, candidat de droite à la présidentielle, déjà mis en examen

15 Mars, 2017, 02:32 | Auteur: Djeferson Maurice
  • François Fillon a été mis en examen ce mardi matin

François Fillon serait le premier candidat majeur à une élection présidentielle à concourir avec le poids d'une mise en examen sur les épaules, après avoir promis qu'il se retirerait dans une telle hypothèse. Selon l'AFP, François Fillon aurait refusé au cours de cette audition de répondre aux questions des juges et aurait simplement clamé son innocence et celle de sa famille.

François Fillon est convoqué mercredi devant les juges dans le cadre de l'enquête autour des soupçons d'emplois fictifs.

Le soupçon d'emploi fictif et les sommes totales en jeu, 680.000 euros nets (soit une moyenne mensuelle de 3.600 euros), ont durement écorné l'image du candidat, jusque-là épargné par les affaires, et qui avait marqué la campagne de la primaire à droite par cette formule revenue en boomerang: "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen?".

Interrogé par le journal, le clan Fillon a expliqué qu'il n'y avait rien de "répréhensible" dans le fait de se faire offrir des habits, mais a nié les paiements en espèces.

"Il n'a pas un seul fashion faux pas à son actif" s'enthousiasmait encore Le Figaro Madame en novembre dernier dans un article intitulé "François Fillon, le costume d'un président".

More news: Monaco : Falcao, Jardim n'a pas encore décidé
More news: Félix Pinel ne sera pas candidat à la direction du Bloc québécois
More news: Un avion Swiss atterrit d'urgence à Dakar avec 215 passagers à bord

La bataille judiciaire ne fait que commencer pour François Fillon.

À noter que, même mis en examen, le député de Paris reste présumé innocent jusqu'à une éventuelle condamnation et qu'aucune mesure coercitive ne pourra être prise à son encontre (mandat d'amener, garde à vue, détention provisoire.) sans la levée préalable de son immunité parlementaire par l'Assemblée nationale.

Le parquet national financier (PNF) a enchaîné auditions et perquisitions, jusqu'au sein de l'Assemblée nationale avant de saisir deux juges d'instruction. "Cela suscite des questionnements et j'ai réagi", a-t-il déclaré, précisant qu'il entendait "recueillir le maximum d'éléments d'information" à ce sujet.

L'émission "Envoyé spécial" (France 2) diffuse des extraits d'un entretien accordé en mai 2007 par Penelope Fillon au Daily Telegraph, dans lequel elle déclare n'avoir "jamais été l'assistante" ni s'"occuper de la communication" de son mari. Le sien d'abord: lundi, il tentait de relancer son projet alors que chacun n'avait en tête que le prix de ses costumes, plus parlant qu'une mise en examen.

"Compte tenu du désordre dans cette campagne, les choses se cristalliseront dans les derniers jours, dans la dernière semaine quasiment (.) au moment où les Français ont le sentiment qu'ils ont une responsabilité en mettant un bulletin dans l'urne", a lui-même estimé François Fillon lors d'un débat lundi soir. Je respecte les institutions judiciaires et la charge que la loi vous confie.

Recommande: