PETROLE- La production américaine inquiète l'OPEP

15 Mars, 2017, 04:24 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le spectre d'un choc pétrolier plane sur les marchés

"Les réserves américaines de brut ont atteint des niveaux records (selon les données publiées mercredi dernier, ndlr), ce qui a fait plonger les cours du pétrole à des plus bas en trois mois".

L'offre pétrolière mondiale a continué à baisser en février, mais bien plus modestement qu'en janvier. A cela s'ajoute une production américaine en augmentation depuis fin septembre, dépassant désormais les 9 millions de barils par jour, dopée par un regain des extractions de pétrole de schiste. Vers 11H00 GMT (12H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 51,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 44 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), la référence américaine, le light sweet crude (WTI) pour le contrat d'avril cédait pour sa part 27 cents, pour s'établir à 48,22 dollars le baril. "Les premières données hebdomadaires de la fédération professionnelle de l'American Petroleum Institute (API) devraient réitérer cette hausse des réserves américaines", a estimé Sam Sinclair, analyste chez Inenco.

Les prix du pétrole ont connu hier une baisse en cours d'échanges européens pour la cinquième séance consécutive.

Deux mois et demi après l'entrée en vigueur de l'accord de l'Opep sur des coupes de production, les marchés doutent de l'efficacité de cette mesure, malgré les efforts de l'Opep et notamment de son leader, l'Arabie saoudite.

Recommande: