Le Conseil d'Etat rejette la demande de Nicolas Dupont-Aignan — Débat présidentiel

18 Mars, 2017, 09:54 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Présidentielle : pas invité à débattre sur TF1 Dupont Aignan dénonce un

La chaîne a décidé d'organiser le 20 mars un débat entre les cinq "principaux" candidats à la présidentielle: François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen. La chaîne a consacré depuis début février 2,5% de son temps d'antenne politique à Nicolas Dupont-Aignan, un taux "nettement déséquilibré", selon ses avocats.

Alors que Nicolas Dupont-Aignan contestait son absence du débat présidentiel du lundi 20 mars organisé par TF1, le Conseil d'État a débouté le leader de Debout la France dans sa requête. Ce dernier a rejeté jeudi le recours du postulant à l'Elysée, faisant valoir dans un communiqué, que cette absence ne porte pas "une atteinte grave et manifestement illégale au pluralisme de l'expression des courants de pensée et d'opinion" et ne constitue pas à elle seule "une méconnaissance du principe d'équité" entre les candidats à la présidentielle.

More news: Froome et les hommes forts du peloton au départ — Critérium du Dauphiné
More news: Le G20 doit s'engager pour le libre-échange (Moscovici)
More news: AS Monaco - C1 : Jardim, ses impressions sur le Borussia Dortmund

Hier, le juge des référés n'a pas non plus fait droit à la demande de Nicolas Dupont-Aignan. "Il s'agit d'éviter l'assassinat politique qui consiste à exclure définitivement une personnalité", avait lancé Nicolas Dupont-Aignan lors de l'audience devant le Conseil d'Etat. Il y a quelques semaines, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), déjà saisi par Nicolas Dupont-Aignan, s'y était déjà refusé. "J'aurais dû être invité, compte tenu de mes scores électoraux et de mon activité de campagne".

Trois des "petits" candidats, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou et Jacques Cheminade, débattront quant à eux sur Explicite, peu avant l'émission de TF1. "80% des questions seront issues de l'interactivité de manière à répondre aux sujets qui préoccupent les Français".

Recommande: