Où croiser Kate et William ce week-end à Paris ?

18 Mars, 2017, 23:12 | Auteur: Gerard Affre
  • VIDEO Le Prince William s’am­biance tout seul dans un club en Suisse et c’est très drôle

Week-end so chic et couronné.

Kate, en robe-manteau vert bouteille en l'honneur de la Saint-Patrick, et William, en costume-cravate bleu, sont sortis d'une Range-Rover pour entamer une visite officielle de deux jours en France - leur première - par cette rencontre dite "de courtoisie" avec le chef de l'État français, à l'heure où les Britanniques s'apprêtent à quitter l'Union européenne. C'est la première fois que le prince reviendra dans la capitale française depuis la disparition de la princesse Diana il y a presque vingt ans. Durant ce week-end parisien, le couple princier rencontrera également le président François Hollande. Aux côtés de Kate, souriante, avaient pris place l'ambassadeur britannique en France, Edward Llewellyn, ancien conseiller spécial de l'ex-Premier ministre David Cameron, et le secrétaire particulier du duc de Cambridge, Miguel Head. Une initiative franco-britannique destinée à renforcer les relations entre les deux pays, alors que Theresa May a annoncé qu'elle déclencherait avant la fin du mois de mars l'article 50 du Traité de Lisbonne. Un acte qui lancera le processus de retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne et qui prendra deux années de négociations.

Ils ont été accueillis par François Hollande à l'Élysée vendredi après-midi. Le trio était apparu assez complice lors des commémorations de la bataille de la Somme l'été dernier. De nombreuses personnalités sont attendues à cet événement, comme les comédiens Jean Reno, Audrey Tautou ou Kristin Scott-Thomas ou les sportifs Robert Pirès, Armel Le Cléac'h ou Alex Thomson.

More news: La pose poignée de mains à Merkel refusée par Trump (vidéo)
More news: Aéroport d'Orly. Des perturbations qui impactent Brest
More news: L'assaillant d'Orly a dit "je suis là pour mourir par Allah"

Samedi matin, le duc et la duchesse se rendront aux Invalides pour rencontrer des victimes et des secouristes des attentats de Paris et de Nice. "Et parfois elles essayent, rivales, de dominer l'autre, ainsi que nous le verrons demain quand le Pays de Galles affrontera la France en rugby", a-t-il dit, faisant référence à la présence de Catherine et lui au Stade de France samedi pour cette rencontre du Tournoi des VI Nations.

La visite ne prévoit aucune commémoration officielle du décès de Lady Diana, disparue à Paris le 31 août 1997.

Recommande: