Un responsable chez Renault se dit "choqués et furieux" — Dieselgate

18 Mars, 2017, 04:20 | Auteur: Christian Jacquard
  • Automobile: Renault aurait

Dans ce cas, l'électronique adaptait le fonctionnement du moteur pour que ce dernier émette moins de polluants, d'après cet ancien technicien qui a quitté le groupe en 1997.

En 2015 éclatait le scandale des moteurs truqués: Volkswagen avait installé sur plusieurs de ses modèles des dispositifs capables de reconnaître si le véhicule était en test ou sur la route.

Selon elle, Carlos Ghosn doit partir car il faut "une nouvelle génération de dirigeants".

Après Volkswagen, le dieselgate semble toucher Renault, suspecté de tromperie par un rapport de la DGCCRF. L'enquête se poursuit actuellement sur les moteurs diesel Euro 5 et Euro 6 homologués à compter de septembre 2009.

Ce sont les écarts importants des émissions de NOx entre les cycles d'homologation et l'utilisation en conditions réelles des Renault Captur et Clio IV qui ont mis la puce à l'oreille de la DGCCRF.

L'agence a également eu accès aux résultats des investigations menées par la DGCCRF, sur la base desquelles la justice avait ouvert une enquête pour "tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués". "Les véhicules Renault ne sont pas équipés de logiciels de fraude aux dispositifs de dépollution". Après l'ouverture de l'information judiciaire, l'UFC-Que Choisir s'est portée partie civile.

"Nous demandons le remboursement du véhicule litigieux à son prix d'achat, la prise en compte du préjudice moral et des frais d'avocats", a ajouté l'avocat qui a mis en place une plateforme pour recueillir les plaintes dans cette affaire.

More news: Froome et les hommes forts du peloton au départ — Critérium du Dauphiné
More news: "Mbappé a failli signer au Real" — Zidane
More news: Indian Wells : une première demie pour Wawrinka

De son côté, Renault nie en bloc toutes ces accusations.

En France, la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal avait organisé des contrôles sur des véhicules déjà en circulation, pour vérifier qu'ils respectaient bien les normes. Le titre a perdu jusqu'à 10 % en trois jours à Paris.

Cependant, le contructeur risque de voir son image "fortement ternie", selon les termes du syndicat CGT qui s'alarme de conséquences sur l'emploi.

Selon le procès-verbal datant de novembre 2016, Renault "a trompé les consommateurs sur les contrôles effectués, notamment le contrôle réglementaire de l'homologation sur les émissions de polluants", et "a utilisé une stratégie ayant pour objectif de fausser les résultats de tests antipollution". Le groupe Renault, c'est aussi depuis 1999 l'Alliance Renault-Nissan qui a aussi donné naissance à une joint-venture en décembre 2012 avec l'entreprise publique Russian Technologies qui regroupera l'ensemble des intérêts détenus par les deux partenaires dans la société AvtoVAZ, propriétaire de la marque Lada.

Q: Quelles sont encore les zones d'ombre?

La répression des fraudes estime par ailleurs que Carlos Ghosn, PDG de Renault, devrait être tenu responsable de ce scandale de fraude, a déclaré mercredi 15 mars 2017 à Reuters une source judiciaire. Une affirmation démentie à l'AFP mercredi par le numéro deux du groupe, Thierry Bolloré.

Recommande: