Attaque à Orly: qui est l'auteur de l'agression ?

19 Mars, 2017, 15:40 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le procureur de la République de Paris François Molins et le patron de la PJ de la capitale Christian Sainte

Une heure et demie plus tôt, l'homme abattu à Orly a été contrôlé à bord d'une Clio blanche à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise).

Un homme a été abattu ce samedi matin à l'aéroport d'Orly, après avoir tenté de dérober l'arme d'un militaire de l'opération " Sentinelle ".

Le "trafic aérien a été complètement interrompu" pour cet aéroport international, a annoncé l'aviation civile.

Le ministère de l'Intérieur confirme en précisant que le suspect a été abattu par les forces de sécurité. Le trafic a repris progressivement, d'abord à Orly Ouest vers 13h puis à l'aérogare Sud vers 15h30. Puis selon le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, il est "repéré pour un car-jacking", s'emparant d'un utilitaire à la place de son véhicule. Connu des services de police et de renseignement, selon le ministre de l'intérieur, l'homme avait agressé des policiers peu avant son attaque à l'aéroport.

Un périmètre de sécurité a été mis en place et d'importants moyens policiers ont été engagés, a-t-il précisé.

Les deux terminaux de l'aéroport ont été évacués et les vols suspendus. Cette série d'attaques terroristes meurtrières avaient notamment visé le journal Charlie Hebdo et une supérette cacher.

Début février, un Égyptien de 29 ans avait attaqué à la machette des militaires au musée du Louvre, au coeur de Paris. "Je suis là pour mourir par Allah (.), il y aura des morts", a déclaré l'homme.

Vers 08h30, au premier étage du hall 1 du terminal, il menace avec son pistolet à grenailles une militaire en patrouille pour s'emparer du fusil d'assaut Famas qu'elle porte en bandoulière.

Dans le cadre de l'opération Sentinelle, lancée après les attentats de janvier 2015, 7.000 militaires sont déployés en permanence en France - pour moitié en région parisienne.

Recommande: