Grasse. Le tireur voulait tuer huit à 14 de ses camarades

19 Mars, 2017, 21:18 | Auteur: Sebastien Chopin

Il a fait cinq blessés en ouvrant le feu dans son lycée, jeudi, à Grasse. Tous deux devraient être mis en examen pour tentatives d'assassinat. "Il assume complètement son geste". "Il assume complètement son geste et s'explique de façon tout à fait claire", a indiqué le chef de la police judiciaire niçoise, le commissaire Philippe Frizon: "On a pratiquement l'impression que, par moments, il est presque déçu de ne pas être arrivé complètement à son projet". Un de ses amis est également présenté au magistrat.

Dans un entretien accordé aux journalistes de TF1, Hervé Pizzinat le proviseur du lycée a d'ailleurs confirmé cette version. 14 personnes ont été blessées, dont 10 pendant le mouvement de panique.

More news: Babacar Gaye dément Pape Samba Mboup : " Karim Wade détient ses cartes … "
More news: Hand: Nikola Karabatic élu meilleur joueur de l'année 2016 par l'IHF
More news: Manuel Valls répond aux accusations de "trahison" envers Benoît Hamon

Lors de sa garde à vue, il a été examiné par un expert psychiatre qui a conclu à l'absence de troubles mentaux. Le jeune homme avait réussi à se procurer un vrai arsenal: fusil à pompe, pistolet à grenaille, revolver 22 long rifle, grenade d'exercice et grenade factice et de l'explosif artisanal. Son complice présumé, dont le rôle n'a pas été détaillé, a quant à lui gardé le silence devant les policiers. Non-scolarisé, il avait récemment été signalé par ses parents à la justice pour mineurs: il avait en effet écrit une lettre à un Américain détenu dans l'Ohio pour trois meurtres commis dans un lycée.

Le troisième adolescent en garde à vue, frère jumeau du complice présumé, a été mis hors de cause et libéré, a précisé la procureure de Grasse Fabienne Atzori lors d'un point-presse.

Recommande: