L'adolescent avait une liste de victimes — Grasse

19 Mars, 2017, 20:38 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Carine Gallet assistante d'éducation au lycée Tocqueville

Le frère jumeau de ce dernier a, quant à lui, été mis hors de cause et libéré.

Le jeune homme qui a blessé légèrement plusieurs personnes en ouvrant le feu dans son lycée à Grasse, jeudi, a été présenté à un juge.

La piste terroriste a rapidement été écarté, au profit des motivations personnelles de l'assaillant qui entretenait de mauvaises relations avec les autres élèves de l'établissement.

Selon la magistrate, le tireur voulait s'en prendre à ses camarades, plusieurs garçons et quelques filles, pour des motifs "très variés", allant de "problèmes de comportement" à "des remarques qui auraient pu être formulées à son égard sur les réseaux sociaux". "Il semblait animé à l'égard d'un certain nombre de victimes, dont le chiffre reste à préciser, entre 8, 13 et 14, d'un ressentiment tel qu'il souhaitait s'en prendre à leurs jours", a déclaré lors d'un point presse la procureure de Grasse Fabienne Atzori.

More news: La liste des 25 de Hervé Renard
More news: Attaque d'Orly: le terminal Ouest rouvert
More news: Monaco garde le rythme face à Caen

Quatre collégiens et le proviseur du lycée Alexis de Tocqueville ont été blessés par arme à feu lors de cette attaque, mais aucun d'entre eux ne faisait partie des cibles déterminées par le tireur.

En garde à vue, l'adolescent de 16 ans a reconnu être l'auteur de la fusillade, expliquant être arrivé au lycée en franchissant un grillage, avec les armes rangées dans deux sacs et le fusil caché sous un tissu.

L'adolescent avait réuni tout un arsenal pour arriver à ses fins: fusil à pompe, pistolet à grenaille, revolver 22 long rifle, grenade d'exercice et grenade factice, ainsi que de l'explosif artisanal ont été retrouvés sur lui.

Recommande: