Le salaire du patron d'UBS raboté en 2016

19 Mars, 2017, 09:16 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Keystone
   L'affaire des subprimes constitue l'un des plus importants litiges pour la banque avec celui encore en cours en France

A l'occasion de la publication de son rapport annuel vendredi, la première banque suisse dit également que la rémunération totale de son directeur général Sergio Ermotti est revenue à 13,7 millions de francs en 2016, contre 14,3 millions un an auparavant.

Un bonus légèrement plus faible en est la raison. Sa rémunération pour l'exercice écoulé atteindra 6,1 millions. Cette somme se répartit entre plus de personnes car la direction a été élargie de dix à douze membres.

L'établissement a passé un accord à l'amiable avec la National Credit Union Association aux Etats-Unis au sujet de la commercialisation de titres adossés à des créances hypothécaires (RMBS).

More news: Divergences sur le fond ; différences sur la forme — Trump-Merkel
More news: Explosion à l'ouverture d'un courrier au FMI, un blessé — Paris
More news: La légende du Rock'n roll Chuck Berry est décédée (VIDEOS)

A fin décembre, ces réserves atteignaient 1500 millions de dollars (1504 millions de francs). Elles ont enflé de quelque 280 millions de dollars par rapport au bouclement de 2015, peut-on lire dans le rapport. Cette opération fait suite à la prise en compte d'une hausse des provisions pour litige. L'année dernière, UBS a dégagé un bénéfice net délesté de 102 mio CHF, à 3204 mio CHF.

Le résultat avant impôts s'est inscrit à 4,09 milliards de francs, inférieur aux 4,192 milliards annoncés précédemment. En 2015, il s'était monté à près de 5,5 milliards.

Recommande: