Tour de France : Disparition de Roger Pingeon, " l'échassier "

19 Mars, 2017, 22:07 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Roger Pingeon n'est plus

L'ancien vainqueur du Tour de France, Roger Pingeon, est décédé d'une crise cardiaque à son domicile dans la nuit de samedi à dimanche, selon une information de sa famille. Il est le troisième vainqueur de la Grande Boucle a disparaitre depuis le début de l'hiver après les décès successifs de Ferdi Kübler, le 30 décémbre, et de Roger Walkowiak le 7 février. Surnommé "L'échassier" en référence à ses longues jambes, Roger Pingeon, coureur de classe au moral fragile, a terminé deuxième du Tour 1969, seulement devancé par l'imbattable champion belge Eddy Merckx. Vingt-trois vainqueurs du Tour sont encore en vie, dont le doyen est l'Espagnol Federico Bahamontes (88 ans, vainqueur en 1959).

"Il allait très bien, je l'avais encore vu hier matin. Cette année, il fêtait le cinquantième anniversaire de sa victoire", a ajouté le maire, manifestement affecté.

Pingeon est entré dans l'histoire du Tour par son échappée solitaire du côté de Jambes (Belgique), qui lui a permis de gagner l'édition 1967. Depuis lors personne ne s'est imposé avec une telle avance. La même année, Roger Pingeon gagnait le Tour d'Espagne.

1967: vainqueur du Tour de France (plus une étape); 2 du Grand-Prix de Midi-Libre; 1968: vainqueur de deux étapes du Tour de France, 2 du Grand-Prix de Baden Baden (avec Charly Grosskot); 1969: vainqueur du Tour d'Espagne, 2 du Tour de France (vainqueur d'une étape), vainqueur de la Flèche Enghiennoise et 3 du circuit des Six provinces; 1970: 2 du circuit des Six provinces; 1971: 3 du Trophée Baracchi (avec Bernard Thévenet); 1972: 2 du Tour de Suisse. Néanmoins et grâce à une victoire sur le Grand Prix du Jura et à ses qualités de grimpeurs, Pingeon fut retenu pour disputer son premier Tour de France en 1965.

Recommande: