Un homme abattu à Orly, l'aéroport entièrement évacué

19 Mars, 2017, 10:02 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Le procureur de la République de Paris François Molins et le patron de la PJ de la capitale Christian Sainte

Un homme a été abattu, samedi matin, à l'aéroport d'Orly à Paris, après avoir dérobé l'arme d'un militaire de l'opération "Sentinelle". "(.) Il y a une volonté très forte d'aller au bout de ce processus", selon le procureur, qui a évoqué "une sorte de fuite en avant avec un processus de plus en plus destructeur qui va visiblement crescendo (.) avec des intentions qui sont criminelles de façon très objective". Les enquêteurs tentent de faire la lumière sur le parcours et le profil psychologique de Ziyed Ben Belgacem, Français de 39 ans, braqueur multirécidiviste, qui n'était pas fiché "S" mais avait présenté des signes de radicalisation.

"Fortement choqués", les trois militaires de la patrouille visée à Orly ont été pris en charge par les secours, selon des sources policières. Selon le procureur, il avait été repéré comme radicalisé en prison en 2011/2012.

Trois personnes de son entourage ont été placées en garde à vue: son père, son frère et un cousin âgé de 35 ans qui se sont tous trois présentés spontanément à la police. Ce dernier avait rencontré Ziyed Ben Belgacem durant la nuit qui a précédé les faits.

Une heure et demie plus tôt, l'homme abattu à Orly a été contrôlé à bord d'une Clio blanche à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise).

Quelles conséquences sur le trafic? .

"Le trafic aérien est complètement interrompu", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Près de 3000 personnes ont été concernées par cette évacuation dans les deux aérogares d'Orly Sud et Orly Ouest dont 1500 se trouvaient dans les 12 avions en attente. Une partie de l'aéroport a été évacuée, selon AFP. "Surtout vérifiez en appelant votre compagnie ou en allant sur le site de Paris-Aéroports que l'avion que vous envisagez de prendre est maintenu et venez si possible en transports en commun", a-t-il insisté sur Europe 1.

Le président François Hollande a souligné "la détermination de l'Etat à agir sans relâche pour lutter contre le terrorisme, défendre la sécurité de nos compatriotes et assurer la protection du territoire".

Selon ADP, 13 appareils au total ont été concernés par cette mesure de confinement.

Des cellules de crise ont été mises en place pour accueillir les voyageurs à Orly comme à Roissy-Charles-de-Gaulle.

Recommande: