Benoît Hamon mobilise son camp malgré les mauvais sondages — France

20 Mars, 2017, 18:39 | Auteur: Gerard Affre
  • Le ministre de la Défense Jean Yves Le Drian le 22 mars 2016

Manuel Valls en profite pour attaquer le programme de Benoît Hamon, afin de justifier son choix: "Comme beaucoup, je ne crois pas que l'avenir de la France passe par une sortie du nucléaire, par l'abandon des règles et des interdits - je pense bien sûr à la légalisation du cannabis -, par le dénigrement de cette valeur qu'est le travail, par une fuite en avant avec le gonflement de notre dette, qui n'est que la promesse de hausses d'impôts". Selon lui, cette union irait à l'encontre de l'esprit de rassemblement que devrait insuffler la campagne du candidat socialiste afin de ne pas voir partir une partie du PS vers En Marche!. "Ce parti de l'argent a plusieurs noms, plusieurs visages, il a même plusieurs partis", a-t-il lancé visant, sans jamais les nommer, Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen.

Tout comme Gabrielle Guallar, Brigitte Macron, Pénélope Fillon ou encore Louis Aliot (le compagnon de Marine Le Pen) se livrent dans le déjà très attendu Le Couloir de Madame.

Il faut dire que depuis plusieurs années l'animosité entre l'humoriste et la candidate du FN n'est plus un secret. Vous n'avez qu'un T-shirt?

D'abord, ça fait un peu Bourget réchauffé.

"Moi, je ne perds pas la moitié ou le tiers de mon temps dans mes rassemblements à invectiver les autres candidats", a-t-il poursuivi. Et comme la gauche n'aime pas la finance depuis le discours de François Hollande en 2012, Benoît Hamon n'aime pas la finance non plus. Ce dimanche après-midi, pendant son meeting à Bercy, Benoît Hamon a salué trois membres de l'exécutif: " Je vous demande de saluer comme ils le méritent, le président de la République François Hollande, le Premier ministre Bernard Cazeneuve et le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian", a lancé le candidat socialiste.

Recommande: