Brésil : le président tente de rassurer après un scandale sanitaire

20 Mars, 2017, 21:49 | Auteur: Djeferson Maurice
  • Dans un supermarché de Rio le 17 mars

Pour tenter de limiter les conséquences de ce scandale alimentaire qui touche de plein fouet le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille, le président du Brésil a annoncé avoir demandé à "accélérer les contrôles des établissements visés par l'enquête".

Le président brésilien et son ministre de l'Agriculture ont organisé ce week-end des rencontres avec des diplomates de pays importateurs de viande, dont plusieurs de l'Union européenne. Selon le ministère brésilien de l'Agriculture, trois sites de production ont déjà été fermés et vingt-et-un autres ont été placés sous supervision spéciale.

La police brésilienne a perquisitionné vendredi dans les locaux des géants mondiaux du conditionnement de viande JBS et BRF et de leurs concurrents sur des soupçons de corruption des autorités sanitaires. Brasilia est ainsi exhorté à suspendre la certification de ces entreprises, en attendant qu'elles soient définitivement retirées de la liste des sociétés exportatrices. Jusqu'à présent, cependant, aucune alerte n'a été déclenchée sur des produits importés et commercialisés dans l'Union.

Le principal syndicat européen d'agriculteurs Copa-Cogeca a saisi l'occasion pour appeler de nouveau à la prudence dans les négociations en cours entre l'UE et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) autour d'un accord de libre-échange.

More news: Le PSG s'offre le choc contre l'OL !
More news: Britain has a Brexit backup plan if talks fail, says minister
More news: Gameiro ne veut pas de l'OM

"En sortant d'ici, je veux inviter tous le monde (.) à un barbecue, pour manger de la viande brésilienne", a-t-il déclaré à l'ouverture d'une réunion d'urgence avec les ambassadeurs des principaux marchés de ce secteur-clé au Brésil, qui écoule ses produits dans 150 pays.

"Le secteur de la viande emploie plus de 7 millions de personnes et représente 15% des exportations brésiliennes", souligne l'association, mettant en garde contre l'impact économique des restrictions des importations de viande.

Les exportations brésiliennes de viande de poulet ont dépassés en 2016 les 5,9 milliards de dollars.

Recommande: