"Candidats au tableau!", Fillon, Macron, Hamon et Mélenchon face aux enfants

20 Mars, 2017, 23:55 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Présidentielle: tout ce qu'il faut savoir sur le premier débatPlus

Benoît Hamon perd quatre points au premier tour de la présidentielle selon le dernier sondage Kantar Sofres, publié dimanche.

Et alors que la sûreté du choix semble se renforcer chez les électeurs, 58% soit quatre points de plus.

La candidate du Front national recule d'un point, tandis qu'Emmanuel Macron (En Marche!) et François Fillon (Les Républicains) en perdent deux.

More news: Un jeune couple découvre un trésor dans sa cave — Bas-Rhin
More news: 70e Festival de Cannes : Monica Bellucci en maîtresse de cérémonie
More news: Présidentielle 2017. Le débat TF1 déjà décisif

35 petits jours. Il reste encore 35 petits jours avant le premier tour de l'élection présidentielle. Les candidats débattront debout, derrière leurs pupitres, positionnés en cercle autour de Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray, les deux présentateurs. Ce dispositif inédit les met "dans l'obligation de se regarder, ils peuvent difficilement s'éviter du regard ou alors ça va se voir", explique Tristan Carné, le réalisateur du débat, qui a imaginé cette nouvelle disposition des adversaires sur le plateau du débat. Quant aux autres candidats, très peu de changement.

Les intentions de vote ne constituent pas une prévision de résultat, elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage. François Fillon commencera et Emmanuel Macron conclura, comme l'a décidé un tirage au sort. Benoît Hamon, le candidat du PS qui tient dimanche un meeting important à Bercy, est lui en baisse d'1,5 point, avec 12,5% d'intentions de vote. Les candidats trotskistes Philippe Poutou (NPA) et Nathalie Arthaud (LO) sont crédités chacun d'1% des voix.

À gauche, alors que plusieurs ministres pourraient prochainement rejoindre les rangs d'Emmanuel Macron, c'est le désarroi, fruit de la division. Aujourd'hui il réussit même à s'assurer 51% de suffrages sûrs. Il s'agit du deuxième taux de " sûreté " après celui de Marine Le Pen pour laquelle 80 % de sa base électorale assure avoir effectué un choix définitif.

Recommande: