Erdogan dénonce "une croisade" contre l'islam — Voile/Justice UE

20 Mars, 2017, 20:05 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Sigmar Gabriel estime que le président turc a besoin d'un ennemi pour sa campagne électorale

Qui a pris cette décision? "Chers frères, ils ont lancé une croisade contre le croissant", symbole de l'islam, a déclaré jeudi M. Erdogan.

Dans un arrêt rendu mardi, la CJUE a estimé qu'une entreprise pouvait interdire dans son règlement intérieur le port visible de signes religieux, comme le foulard islamique.

L'Allemagne, comme les Pays-Bas pour les mêmes raisons, traversent un vif contentieux avec la Turquie, né des interdictions faites à des ministres turcs de tenir des réunions publiques dans le cadre de la campagne auprès de la diaspora turque en vue du référendum constitutionnel prévu le 16 avril.

Il a reproché à Bruxelles de ne pas avoir donné son feu vert, contrairement à ce que prévoyait le pacte, à la libéralisation des visas pour les séjours courts de citoyens turcs dans l'UE.

"Ce n'est pas l'UE qui se joint à la Turquie, c'est la Turquie qui se joint à l'UE", a-t-il conclu.

More news: Le président Jeff Jones quitte le navire en pleine tempête — Uber
More news: Le pass Navigo va rouler avec Autolib
More news: Sondage présidentielle : Macron président, Fillon loin derrière, ça se confirme (dernier pointage)

"Le président de la République a insisté sur la solidarité de la France avec l'Allemagne ou d'autres Etats membres de l'Union qui sont la cible de telles attaques".

Les présidents du Conseil et de la Commission, Donald Tusk et Jean-Claude Juncker, sont montés au créneau mercredi au Parlement européen pour défendre les Pays-Bas face aux accusations proférées par la Turquie.

Si Ankara n'a de cesse de mettre en garde contre l'islamophobie croissante en Europe, la défaite mercredi du parti islamophobe de Geert Wilders aux législatives néerlandaises n'a pas apaisé les tensions.

M. Erdogan avait promis de "faire payer le prix" aux Pays-Bas pour ce traitement, rappelant selon lui "le nazisme et le fascisme". "Vous avez commencé à désintégrer l'Europe et la conduire vers le précipice, a-t-il lancé ce jeudi à l'adresse des dirigeants européens". "Rutte, votre parti est peut-être arrivé en première position aux élections, mais vous devez savoir que vous avez perdu l'amitié de la Turquie", a déclaré M. Erdogan au cours d'une allocution à Sakarya, dans le nord-ouest de la Turquie. L'annulation du jumelage a été décidée peu après un discours de M. Erdogan dans lequel il l'avait réclamée.

Recommande: