France/ Attaque de l'aéroport d'Orly : L'assaillant est un Français de 39 ans

20 Mars, 2017, 05:08 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Attaque à Paris-Orly l'assaillant a dit être

Elle procède entre-autres à vérifier si l'homme n'avait pas caché des explosifs avant d'être abattu.

Dominique (qui ne souhaite pas donner son nom de famille), 58 ans, était en partance pour la République dominicaine avec sa femme, il a assisté à la scène, "au premier étage de l'aérogare". Je suis là pour mourir par Allah.

Au-delà de la question des contrôles, le dispositif le plus efficace aux yeux d'Aéroports de Paris reste d'avoir sur place les militaires et policiers capables de neutraliser le plus rapidement possible un assaillant éventuel.

L'homme, âge de 39 ans, a commencé par tirer sur un policier lors d'un contrôle routier tôt samedi matin à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) puis dans un bar de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), avant de voler une voiture et de prendre la direction d'Orly. La policière a été blessée légèrement. Ziyed Ben Belgacem était engagé dans "une sorte de fuite en avant avec un processus de plus en plus destructeur qui va visiblement crescendo", a analysé le procureur de Paris. Air Caraîbes Les vols au départ de Paris Orly, à destination de la Martinique se font à l'aéroport Charles de Gaulle pour Air Caraibes, il n'y a pas de communication de l'heure de départ.

Sur l'assaillant, les enquêteurs ont retrouvé 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet. Pour lui Ziyed Ben Belgacem n'était pas un terroriste. Egalement venus d'eux-mêmes à la police samedi, un frère et un cousin de l'assaillant étaient toujours entendus par la police dimanche matin.

More news: Présidentielle : avec son meeting à Bercy, Benoît Hamon espère un nouveau départ
More news: Après l'attaque d'Orly, l'enquête se concentre sur le profil de l'assaillant
More news: Erdogan prêt au rétablissement de la peine de mort en Turquie

L'homme était déjà connu des services de police et de renseignement.

Ce signalement lui vaudra néanmoins de faire l'objet d'une perquisition administrative, en novembre 2015, peu après les attentats de Paris. A 8h22, il agresse une patrouille de quatre militaires de l'opération Sentinelle.

Le parquet a ouvert une enquête notamment pour tentative d'homicide et tentative d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique, en relation avec une entreprise terroriste, ainsi que pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Mais, d'après une source proche de l'enquête, il a bien réussi, après avoir braqué l'aviatrice avec le pistolet à grenailles qu'il avait utilisé à Garges, à se saisir du Famas avant d'être immédiatement abattu.

Recommande: