" "Juncker " scandalisé " par les propos d'Erdogan sur le nazisme — UE

20 Mars, 2017, 18:43 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Je crois si Dieu le veut que le Parlement fera le nécessaire à propos de vos exigences sur la peine capitale après le 16 avril, a déclaré M. Erdogan

"Mais il y a des limites qui sont fixées par nos lois", a-t-il ajouté.

La Turquie reproche aux Pays-Bas - qui votent mercredi pour des législatives test pour l'Europe - d'avoir refusé la participation de ministres turcs à des meetings de soutien à Recep Tayyip Erdogan, en pleine campagne référendaire pour renforcer ses pouvoirs présidentiels.

Lors d'une nouvelle attaque, le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu a agité mercredi la menace d'une annulation unilatérale du pacte migratoire avec l'UE.

"Le président de la République et la chancelière (allemande) considèrent que des comparaisons avec le nazisme ou des déclarations agressives contre l'Allemagne ou d'autres Etats membres sont inacceptables", lit-on dans un communiqué conjoint diffusé par l'Elysée.

"Ce n'est pas l'UE qui se joint à la Turquie, c'est la Turquie qui se joint à l'UE", a-t-il conclu.

"C'est un engagement de confiance mutuelle, visant à produire des résultats", a rétorqué jeudi Margaritis Schinas, un porte-parole de la Commission européenne.

Sigmar Gabriel, dans son interview, souligne que l'Allemagne, qui abrite une forte minorité turque, doit éviter de céder aux provocations de la Turquie car ce serait faire le jeu du président Erdogan, dont les propos inquiètent fortement dans les chancelleries européennes.

Erdogan avait promis de "faire payer le prix" aux Pays-Bas pour ce traitement, rappelant selon lui "le nazisme et le fascisme".

"Vous avez commencé à désintégrer l'Europe et la conduire vers le précipice", a lancé M. Cavusoglu à l'adresse des dirigeants européens. "Bientôt, des guerres saintes vont commencer en Europe"!

"Rutte, votre parti est peut-être arrivé en première position aux élections, mais vous devez savoir que vous avez perdu l'amitié de la Turquie", a lancé pour sa part M. Erdogan au cours d'un discours à Sakarya, dans le nord-ouest de la Turquie.

La municipalité d'Istanbul a par ailleurs décidé unilatéralement d'annuler un accord de jumelage avec Rotterdam, qui date de 2005.

Recommande: