Le point sur l'enquête — Attaque à Orly

20 Mars, 2017, 09:11 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Attaque à Paris-Orly l'assaillant a dit être

Les analyses toxicologiques réalisées dimanche à l'issue de l'autopsie de l'assaillant, abattu par un militaire juste après l'agression, "ont mis en évidence un taux d'alcoolémie de 0,93 gramme par litre de sang et la présence de cannabis et de cocaïne". Comme braqueur. Trafiquant. Receleur. Un peu plus tôt, il a été contrôlé dans le Val-de-Marne, au volant d'une Clio alors qu'il roule à toute vitesse, tous feux éteints.

Adolescent, il se perd dans la délinquance. Ou cela a-t-il eu déjà lieu, ailleurs?

"Poser vos armes. Mains sur la tête". Je suis là pour mourir par Allah.

Sur Europe 1, il a assuré que son fils, Ziyed Ben Belgacem, qui a dit vouloir "mourir par Allah" aux militaires qu'il agressait, n'avait aucun lien avec le terrorisme islamique.

Arrivé aux alentours de 8h dans le hall A de l'aéroport d'Orly Sud, l'homme a d'abord jeté au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbure, a précisé le procureur de la République, confirmant une information du Parisien.

More news: Orly. Un homme armé abattu, l'aéroport évacué
More news: Kwiatkowski grille la politesse à Sagan — Milan San Remo
More news: Orly: l'assaillant était sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants

Le domicile des parents a été perquisitionné et aucun élément intéressant n'a été retrouvé, d'après une source proche de l'enquête. La perquisition au domicile des parents n'a pas non plus apporté d'éléments intéressants. Le frère et le cousin étaient toujours entendus dimanche par la police, mais la garde-à-vue du père avait été levée dès samedi soir.

Le père et le frère de Ziyed B. ont rapidement été placé en garde à vue par les enquêteurs. "De toute façon, il va y avoir des morts", dans l'action il se précipite pour voler l'arme d'une soldate de l'opération sentinelle.

Ziyed Ben Belgacem n'était pas fiché S mais fiché J (pour "judiciaire") qui vise les personnes bien connues de la justice pour des faits de droit commun: il avait total de 44 signalements au fichier du traitement des antécédents judiciaires. Il m'a demandé de lui pardonner: "'Je te demande pardon, j'ai commis une bêtise avec un policier'". Le trafic aérien a été suspendu et une opération de police est en cours, a indiqué la police nationale sur son compte Twitter. Ils ne m'ont pas dit directement qu'il était décédé. Ça fait un choc, mais qu'est-ce que vous voulez? Avec de telles fréquentations et la drogue.

La question des motivations de Ziyed Ben Belgacem reste posée, notamment sa dimension terroriste. Le cousin, qui s'est présenté à la police quelques heures plus tard, avait quant à lui rencontré l'assaillant la nuit ayant précédé les faits, dans un bar de la banlieue parisienne. Les militaires ont tiré huit balles pour neutraliser l'agresseur qui avait réussi à arracher son fusil d'assaut à leur collègue après plus de deux minutes de lutte acharnée.

Recommande: