Le président Jeff Jones quitte le navire en pleine tempête — Uber

20 Mars, 2017, 19:36 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Un nouveau responsable d'Uber démissionne

Confrontée à une vague de démissions depuis plusieurs semaines, la multinationale du transport a annoncé, dimanche, le départ de Jeff Jones, l'un de ses cadres dirigeants, engagé il y a 7 mois pour améliorer l'image de la compagnie à l'international. Chez Uber, il était considéré comme ayant vocation à venir l'adjoint du directeur général, Travis Kalanick, puisqu'il occupait certaines responsabilités liées au poste de directeur général adjoint (DGA). "Après que nous avons annoncé notre intention d'embaucher un directeur d'exploitation, Jeff a estimé qu'il ne voyait pas son avenir chez Uber", a écrit Le patron d'Uber, Travis Kalanick, dans un email dont Bloomberg a pu obtenir une copie. "Il est maintenant clair, toutefois, que les convictions en matière de leadership qui ont guidé ma carrière ne sont pas compatibles avec ce que j'ai vu et vécu chez Uber, et je ne peux plus continuer comme président de la branche du covoiturage".

J'ai rejoint Uber à cause de sa mission et du défi consistant à construire des compétences mondiales qui auraient aidé la société à mûrir et à se développer sur le long terme.

Ce départ s'ajoute à une liste complète de démissionnaires de haut niveau ces derniers mois. Brian McClendon, vice-président responsable du programme de cartographie, a lui aussi annoncé qu'il quittait Uber et retournait dans sa ville natale au Kansas.

More news: Un arbre tombe sur la foule au Ghana; 17 morts
More news: " "Juncker " scandalisé " par les propos d'Erdogan sur le nazisme — UE
More news: Genesio, absents et turnover — PSG-Lyon

Un ancien employé d'Uber a publié le mois dernier un message sur un blog décrivant un lieu de travail où le harcèlement est monnaie courante. La raison de cette démission: un désaccord profond avec a direction générale. Le directeur général avait dû s'excuser publiquement.

Rien ne va plus au sommet d'Uber.

Recommande: