Les derniers éléments de l'enquête — Attaque d'Orly

20 Mars, 2017, 05:05 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Les derniers éléments de l'enquête — Attaque d'Orly

Elle précise que les parkings d'Orly sont gratuits jusqu'à dimanche midi.

Le casier judiciaire de Ziyed Ben Belgacem, qui a tiré samedi sur un policier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) puis agressé des soldats de l'opération Sentinelle à Orly, comportait neuf mentions, principalement pour des violences et du trafic.

Blidi indique que " 2000 passagers devraient voyager dans les deux sens avec Tunisair aujourd'hui à bord de six vols ".

Il a tenté de s'emparer de l'arme à feu de l'une des militaires, la menaçant avec son pistolet à grenailles, l'utilisant comme bouclier humain. Son père et le frère s'étaient présentés d'eux-mêmes au commissariat hier en fin de matinée. Il avait rencontré l'agresseur la nuit précédant les faits dans un bar de la banlieue parisienne. Même sa mère n'arrivait pas à le comprendre. Il me dit: 'Au revoir, Papa, je te demande pardon.' Je lui ai répondu que je ne lui donnais pas mon pardon 'parce que tu as touché à un gendarme.

More news: Dépenses militaires : M. Trump maintient la pression sur l'Allemagne
More news: Aulas affiche ses ambitions pour la fin de saison — OL
More news: Kwiatkowski grille la politesse à Sagan — Milan San Remo

Le choix des cibles et les propos tenus par l'assaillant ne laissent que peu de doutes sur l'intention terroriste de l'attaque à l'aéroport d'Orly. "En période d'élection, le chef de l'Etat et chef des armées a souligné que la vigilance sera maintenue à son plus haut niveau et une fois encore l'opération Sentinelle a fait la démonstration de son utilité en complément des forces de police et de gendarmerie ". "Ça fait un choc, mais qu'est-ce que vous voulez?"

Pour son père, Ziyed Ben Belgacem a été pris dans un engrenage, a payé ses "fréquentations" et une dérive dans la drogue.

Le terme d'un parcours destructeurAlors qu'est-ce qui a fait passer cet homme de la condition de braqueur obstiné à celle d'un jihadiste d'un jour? "De toutes façons il va y avoir des morts", a rapporté le procureur de Paris, François Molins au cours d'une conférence de presse.

Ziyed Ben Belgacem avait jeté au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbures juste avant l'attaque.

Recommande: