Près d'un milliardaire français sur cinq est un héritier

20 Mars, 2017, 17:41 | Auteur: Nathanaël Gerin
  • Bill Gates reste l'homme le plus riche du monde

Au pays du CAC 40, on dénombre 39 milliardaires. Bernard Arnault figure en tête de ce palmarès. Avec plus de 38 milliards d'euros, le patron le LVMH vole la place à la propriétaire de Loréal et ses 37 milliards d'euros, qui figurait en tête du classement 2016 côté français. Elle reste malgré tout la femme la plus riche du monde. Suivent le fondateur de Kering, François Pinault et le magnat des télécoms Patrick Drahi. Alain et Gérard Wertheimer, les actionnaires majoritaires de Chanel, Emmanuel Besnier, le PDG du groupe Lactalis, Xavier Niel, le patron d'Iliad (Free), et Carrie Perrodo, la veuve du fondateur du groupe pétrolier Perenco, complètent le top 10. Sur l'ensemble des milliardaires français, 23% sont en effet des héritiers (contre 15% au niveau mondial) et 27% sont des héritiers ayant développé leur héritage (contre 20%).

Contrairement aux fortunes américaines, aucune personnalité française ne tire ses revenus d'une entreprise technologique.

En comptant ces nouveaux arrivés, la fortune totale des milliardaires français a bondi de 21% par rapport à 2016.

Et le plus fortuné d'entre eux est Bernard Arnault, le patron de LVMH, selon le dernier classement du magazine 'Forbes'.

L'homme d'affaires de 80 ans rétrograde à la quatrième place, avec une fortune personnelle estimée à 71,3 milliards de dollars, immédiatement derrière le PDG et fondateur du géant d'internet Amazon, Jeff Bezos.

Agé de 53 ans, le dirigeant au crâne rasé et au regard perçant détient environ 17% du capital de son groupe, qui ne cesse de se diversifier avec succès et pèse désormais plus de 400 milliards de dollars de capitalisation.

Son patrimoine a augmenté de 22% en un an, à 41,5 milliards de dollars. À noter que le président des États-Unis Donald Trump, est placé en 544ème position avec une fortune estimée à 3,5 milliards de dollars. Il repose sur le cours de l'action et l'évolution des taux de change.

Recommande: