Présidentielle : tout ce qu'il faut savoir sur le premier débat

20 Mars, 2017, 22:35 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Benoît Hamon lors de son discours à Bercy àParis le 19 mars 2017

Viennent ensuite les tout-petits candidats: Natahlie Arthaud (1%), Philippe Poutou (1%), Jean Lassalle (1%), François Asselineau (1%) et Jacques Cheminade (0%).

La présidente du Front national a voulu en minimiser la portée dimanche, y voyant non "pas un tournant", mais "un des éléments de la campagne". Il est frelaté par l'affaire Fillon qui annihile toute confrontation sur le plan des idées. Mais la campagne n'a pas eu lieu.

De son côté, François Fillon, qui prendra la parole en premier, compte bien s'emparer des thèmes du débat. Lundi, une séance de travail était prévue avec Luc Châtel dans le rôle d'Emmanuel Macron et Valérie Boyer dans celui de Marine Le Pen.

J-34 avant le premier tour de la présidentielle. L'objectif est par ailleurs de se poser en alternative par rapport aux programmes d'Emmanuel Macron et de François Fillon qu'elle compte renvoyer au bilan des deux précédents quinquennats. "80% des questions seront issues de l'interactivité de manière à répondre aux sujets qui préoccupent les Français", précise Explicite. Le taux d'abstention pourrait ainsi dépasser les 30 % cette année, soit dix points de plus que la moyenne des autres élections présidentielles et un record sous la Ve République. Le sondage place le fondateur d' En Marche! en tête de classement avec 25,5% des intentions de vote. Ils ne sont que 52 % à être dans la même situation dans le potentiel électorat macroniste. Ces parrainages sont complétés par une déclaration de candidature ainsi qu'une déclaration de patrimoine.

More news: Erdogan dénonce "une croisade" contre l'islam — Voile/Justice UE
More news: Eric Trump, wife Lara expecting first child
More news: Les sénateurs votent contre le projet de révision de la Constitution — Mauritanie

La volatilité s'explique notamment par les frontières floues entre les membres du club des 5.

A gauche, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon, dont les campagnes marquent le pas, comptent sur la joute télévisée pour les relancer, après avoir organisé ce week-end leurs plus gros rassemblements. L'institution a fait valoir que cette absence ne porte pas "une atteinte grave et manifestement illégale au pluralisme de l'expression des courants de pensée et d'opinion" et ne constitue pas à elle seule "une méconnaissance du principe d'équité" entre les candidats à la présidentielle.

"C'est un événement historique dans la politique française". Et qui rend le jeu des prédictions beaucoup plus difficile.

Un débat clé pour les indécis?

Les Français ayant déjà massivement répondu présent lors des affrontements des primaires, TF1 devrait enregistrer un très fort taux d'audience ce lundi soir. Ils peuvent faire pencher la balance, éliminer un candidat ou permettre à un autre de créer la surprise. C'est aussi la première fois qu'autant de candidats à la présidentielle se retrouveront sur un plateau de télévision pour débattre.

Recommande: