Présidentielle : suivez le premier débat en direct

21 Mars, 2017, 00:05 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Benoît Hamon lors de son discours à Bercy àParis le 19 mars 2017

C'est un événement inédit dans l'histoire de l'élection présidentielle.

Premier candidat à prendre la parole, François Fillon commence par regretter l'absence des six autres candidats, règle "qui ne m'aurait pas permis de remporter la primaire". Mais attention, on ne le répète jamais assez, les sondages ne sont qu'une photographie de l'opinion, ils ne peuvent prévoir les dynamiques de campagne et les rebondissements qui peuvent tout changer. "Le public sera disposé dans des gradins autour du cercle, comme dans une agora, et derrière chaque candidat sur les quatre premiers rangs, il y aura ses soutiens", soit 36 personnes au total par candidat.

Au terme de leur week-end de mobilisations respectives, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, au coude à coude dans les sondages s'efforceront de marquer leurs différences, sans pour autant tomber dans l'agressivité car leurs électorats sont très proches.

Fillon est encore donné éliminé par le sondage Ifop / Fiducial pour Paris Match, CNews et Sud Radio de ce 20 mars 2017. Il recueillerait 18% au premier tour, loin derrière Marine Le Pen (26%) et Emmanuel Macron (15%). Sous-entendu Emmanuel Macron, François Fillon et Marine Le Pen. "Ah oui, la laïcité comme ça vous arrange", a conclu Benoît Hamon. L'enquête place Nicolas Dupont-Aignan à la 6e position de cette présidentielle, avec 3% des voix si le vote avait lieu aujourd'hui.

A 19h30, Nathalie Arthaud, Jacques Cheminade et Philippe Poutou débattront sur le nouveau média Explicite, qui diffusera leur échange en direct sur Facebook. Cette fois encore, il compte sur cet exercice pour combler son retard sur Emmanuel Macron et Marine Le Pen dans les sondages d'intentions de vote.

Quant à la candidate du Front national Marine Le Pen, qui a eu la première passe d'armes avec M. Mélenchon après vingt minutes, elle veut "être la présidente de la République française, mais vraiment", refusant d'"administrer ce qui serait devenu une vague région de l'Union européenne". L'objectif est par ailleurs de se poser en alternative par rapport aux programmes d'Emmanuel Macron et de François Fillon qu'elle compte renvoyer au bilan des deux précédents quinquennats. Lâché par plus de deux cents élus de son parti au début mars, François Fillon a tenu bon et obtenu finalement de rester en lice, conforté par la manifestation de ses partisans le 6 mars au Trocadéro à Paris. Selon Kantar Sofres-Onepoint, François Fillon est largement distancé, ne recueillant plus que 17% des intentions de vote.

Recommande: