Google écope d'une amende de 7 millions d'euros en Russie

18 Avril, 2017, 16:52 | Auteur: Christian Jacquard
  • Google va solder des poursuites en Russie

De cette manière, Google échappe aux autres poursuites qui étaient actuellement en cours à son encontre, et va donc enfin pouvoir souffler un peu sur le territoire russe. L'Autorité de la concurrence russe (FAS) est parvenue à un arrangement avec Google.

Google s'est résolu à payer une amende de plus de sept millions de francs et à ouvrir davantage à ses concurrents son système d'exploitation pour smartphones Android. La firme américaine doit payer une amende de 438 millions de roubles soit 7 millions d'euros. Une petite somme pour un groupe dont le chiffre d'affaires s'élève à 90 milliards de dollars pour 2016. Mais l'autre partie de la décision est plus lourde de conséquences.

Les constructeurs de smartphones peuvent maintenant pré-installer des applications concurrentes, notamment sur l'écran d'accueil, pour la Russie. Du côté des utilisateurs, ils vont pouvoir choisir leur moteur de recherche par défaut. Son titre a d'ailleurs bondi de 5 % à la Bourse de Moscou dès lundi. Dans le même temps, aucune limitation ne pourra être posée par Google sur l'installation de certaines applications par le consommateur sur son appareil.

" Nous avons réussi à trouver un équilibre entre la nécessité de développer l'écosystème Android et les intérêts des développeurs tiers pour diffuser leurs applications et services sur les appareils sous système d'exploitation Android " s'est félicitée l'agence chargée de la concurrence en Russie (FAS), dans un communiqué. Google présente à l'UE l'argument, selon lequel elle préinstallé ses propres applis et services, afin de rester compétitive vis-à-vis des plates-formes rivales telles Apple par exemple.

Google est également accusé "d'abus de position dominante" dans le smartphone par la Commission européenne. Il y a tout juste un an, une notification des griefs a été adressée au géant américain. La décision de l'antitrust européen est attendue dans les semaines qui viennent, alors que la Russie vient de fragiliser les défenses du géant américain.

Recommande: