7 blessés et une dizaine d'arrestations — Ol-Besiktas

19 Avril, 2017, 06:55 | Auteur: Djeferson Maurice

Alors que les supporters turcs faisaient entendre leur voix dès le début d'après-midi dans le centre ville de la capitale des gaules, la tension est montée de plusieurs crans, quelques minutes avant le début du quart de finale de Ligue Europa.

Le président de l'OL Jean-Michel Aulas a tenté de rassurer ses supporteurs et a passé les 45 premières minutes dans les tribunes, avec ses supporteurs.

Après l'évacuation du terrain par la police, les joueurs sont sortis des vestiaires à 21h40 pour s'échauffer avant de débuter la rencontre à 21h50. Moins de 24 heures après Lyon-Besiktas (2-1) et les incidents qui ont émaillé la rencontre, le club et les pouvoirs publics tentent de déterminer ce qui a pu faire dégénérer la soirée. Selon un photographe de l'AFP, les supporters turcs ont chargé un stadier et l'ont blessé. Les CRS sont intervenus à coups de gaz lacrymogènes pour les séparer et cloisonner les deux groupes. Nous les avions bloqués car certains sont interdits de stade.

Aulas regrette évidemment la présence trop important de supporters turcs (20 000) dans le stade des Gones. C'est dommageable de voir ces débordements nauséabonds comme il y a déjà pu en avoir à Dortmund. Lyon est accusé "d'organisation insuffisante " tandis que le club turc devra répondre de "lancers de projectiles " et de "troubles ". Ils ont brisé deux portes vitrées du magasin et mis la boutique sens dessus dessous. Ils ont été dispersés par la sécurité sans arrestation.

More news: Ligue Europa (Quarts de finale retour ) - Lyon : Un groupe sans Emanuel Mammana
More news: Record d'Américains en détresse psychologique
More news: Graves incidents lors de Bastia-Lyon — France

La préfecture du Rhône avait annoncé "un renfort de six unités de patrouilles mobiles" pour ce match.

De plus, le stade de l'OL est situé à Décines, une ville de la banlieue de Lyon où vit l'une des plus importantes communautés arméniennes de France.

Un millier d'agents, parmi lesquels des turcophones, assurait la sécurité du stade.

Ces scènes ont évidemment été néfastes pour les images respectives des deux clubs. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: