Dernier round télévisé avant un très ouvert "match à quatre" — Présidentielle

20 Avril, 2017, 21:00 | Auteur: Phil Beauvilliers
  • Les onze candidats seront réunis une dernière fois ce jeudi soir

Certains ont laissé entendre quel était leur candidat de prédilection parmi les onze prétendants français, d'autres l'ont même dévoilé sans détour.

M. Mérand souligne par ailleurs qu'il peut se passer beaucoup de choses entre le résultat du premier tour et la tenue du second. Selon le Cevipof, c'est vers François Fillon que ces derniers se tournent le plus (26,7%), devant Emmanuel Macron (25,4%) et Marine Le Pen (21,8%).

A en croire les sondages Marine Le Pen ne lâche pas prise.

Quant à Benoît Hamon, il stoppe son érosion, profitant du freinage de Jean-Luc Mélenchon pour reprendre un point à 8,5%. Il est encore trop tôt pour affirmer que c'est sa stratégie de "retour aux sources" de fin de campagne qui paye.

"Je me comporte comme quelqu'un qui s'apprête à gouverner ce grand pays", a affirmé Jean-Luc Mélenchon sur BFM TV et RMC. Fillon perd même un point. D'une part, on note une progression assez forte de la participation potentielle. La soirée se clôturera par un retour aux pupitres pendant lequel les candidats disposeront de 2 minutes trente pour un éventuel droit de réponse et pour conclure.

More news: Attentat déjoué. Ce que l'on sait
More news: Will Smith pourrait incarner le Génie de la lampe — Aladdin
More news: Deux feux de forêts en cours — Gironde

Les électeurs de François Fillon (85%, +6 par rapport au 6 avril) et Marine Le Pen (84%, +4), sont les plus sûrs de leur choix de premier tour, devant ceux d'Emmanuel Macron (79%, +15) et Jean-Luc Mélenchon (73%, +12), dont les certitudes augmentent fortement, puis Benoît Hamon (62%, -1).

De leur côté, François Fillon et Marine Le Pen, tout comme le socialiste Benoit Hamon, qui espère encore " réveiller " les électeurs malgré sa chute en cinquième position des sondages, entretiennent le mystère sur leur programme pour ces dernières heures. En baisse continue depuis février, il a repris un point et stoppé son érosion.

Il a multiplié les attaques contre Emmanuel Macron, désigné principal adversaire de François Fillon à cinq jours du premier tour. La campagne sera en effet suspendue vendredi soir, et radios et télévisions ne pourront plus parler des déplacements électoraux du vendredi passé minuit.

Le candidat Fillon dispose donc d'une base solide et grignote des demi-points: il prend 0,5 % à Le Pen, 0,5 % à Macron, 0,5 % encore à Dupont-Aignan. Philippe Poutou est toujours crédité de 1,5% des suffrages. La droite totalise 66,5 % des intentions de vote des agriculteurs et le centre (Emmanuel Macron et Jean Lassalle) 20 %. Enfin, le score de Jacques Cheminade reste proche de 0. Deux facteurs infléchissent toutefois une courbe qui progressait ces dernières semaines.

Barack Obama, qui s'est montré très discret depuis son départ de la Maison Blanche le 20 janvier, a "apprécié l'occasion d'entendre M. Macron évoquer sa campagne et l'importante élection présidentielleen France", a indiqué son porte-parole, Kevin Lewis. Parmi les électeurs indécis, 11% déclarent aujourd'hui avoir l'intention de se décider dans l'isoloir.

Recommande: