Echange téléphonique entre Obama et Macron

20 Avril, 2017, 23:23 | Auteur: Sebastien Chopin
  • Présidentielle: Emmanuel Macron passe six millions de coups de téléphone pour convaincre les électeurs

Barack Obama a également rappelé son "attachement profond à la France et l'importance qu'il accorde à la relation entre les deux pays".

Le candidat d'En Marche! a annoncé jeudi 20 avril s'être entretenu dans l'après-midi avec Barack Obama, l'ancien président des Etats-Unis.

Barack Obama, qui s'est montré très discret depuis son départ de la Maison Blanche le 20 janvier, a "apprécié l'occasion d'entendre M. Macron évoquer sa campagne et l'importante élection présidentielle en France", a indiqué son porte-parole, Kevin Lewis.

D'une durée d'une minute trente, il commence comme si c'est vous qui veniez d'appeler: "Merci de prendre une minute de votre temps pour me rappeler (.) Voilà, je suis candidat à l'élection présidentielle dont le premier tour est ce dimanche 23 avril". Au bout du fil: Emmanuel Macron.

Le porte-parole de Barack Obama a confirmé l'entretien et précisé lui-même que l'objet de l'entretien n'était pas d'apporter un soutien.

More news: Le Pen, la glissade continue — Sondage présidentielle
More news: Macron et Le Pen restent en tête, Mélenchon troisième selon les sondages
More news: Une fusillade a eu lieu sur les Champs-Élysées à Paris

Et le communiqué de préciser le contenu de la conversation, à savoir "l'avenir de l'Europe" et "les valeurs progressistes" auxquelles les deux hommes "sont tous deux très attachés". "Barack Obama", a-t-elle répondu.

Encore inconnu du monde politique il y a trois ans, Emmanuel Macron est à trois jours d'un premier tour à l'élection présidentielle où de nombreux sondages le voient dans les deux premières places qualificatives pour le second tour.

Emmanuel Macron le 3 octobre 2014 à Paris.

Ce n'est pas un soutien comme il a reçu celui du ministre allemand des Finances.

L'ancien Premier ministre de droite rejoint parmi les soutiens d'Emmanuel Macron plusieurs autres anciens ministres de Jacques Chirac, dont Dominique Perben et Pierre Méhaignerie (Justice), Renaud Dutreil (PME), Anne-Marie Idrac (Commerce extérieur), Thierry Breton (Économie) ou encore Jean-Jacques Aillagon (Culture). L'équipe assure respecter cette règle et laisser la possibilité aux personnes appelées d'écouter, ou non, le message d'Emmanuel Macron.

Recommande: