France : Macron et Le Pen (23%) devant Fillon (19%), Mélenchon (17%) (Elabe)

21 Avril, 2017, 00:01 | Auteur: Gerard Affre
  • Benoit Hamon en interview dans On n'est pas couché le 8 avril

En effet, il redoute désormais un match final entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. "Seuls deux candidats ont l'étoffe, le reste ce sont de petits mecs".

A deux semaines du premier tour de l'élection présidentielle française, le candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, crée la surprise en surclassant dans les sondages le candidat socialiste Benoît Hamon et le candidat de la droite François Fillon.

Jean-Luc Mélenchon a la cote auprès des Français. "Pour les électeurs, il n'y a pas de coût particulier à passer de l'un à l'autre", estime le chercheur.

Les liens ne sont pas rompus "avec l'homme Benoît Hamon" mais "avec le PS c'est plus compliqué", a précisé M. Corbière, pour qui le candidat de La France insoumise "n'est pas un tribun", il n'y a pas "une foule fascinée par un grand leader" mais "des gens qui adhèrent à des idées, avant tout".

Mais en quoi consiste le secret de cette brusque montée en popularité?

Si en mars dernier, toujours dans les colonnes du Monde, le président partageait ses craintes sur la "menace" d'une victoire du FN, cette fois, le locataire de l'Elysée redoute que "la dernière quille à rester debout" ne finisse par sortir vainqueur du scrutin le plus imprévisible de la Ve République. Car François Hollande craint désormais un second tout entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen.

More news: PSG : Thiago Silva a traumatisé Kylian M'Bappé (AS Monaco)
More news: Dernier round télévisé avant un très ouvert "match à quatre" — Présidentielle
More news: Erdogan, le nouveau sultan — Turquie

Selon Le Monde, le chef de l'Etat ne compte pas rendre public son vote du premier tour et se contente, selon ses mots, de "faire confiance à l'intelligence des Français ".

Le président, qui craint par dessus tout une réédition du 21 avril 2002 où Jean-Marie Le Pen avait accédé au deuxième tour en éliminant le socialiste Lionel Jospin, va continuer à battre de la campagne.

- Opinionway "rolling" pour Les Echos et Radio classique publié aujourd'hui donne Marine Le Pen (24%), Emmanuel Macron (23%) François Fillon (19%), Jean-Luc Mélenchon (18%), Benoit Hamon (8%), Nicolas Dupont-Aignan (3%), Philippe Poutou et Jean Lassalle (2%), les autres candidats à 1% ou moins. "Nous l'avons proposé à Jean-Luc Mélenchon qui a refusé", ajoute-t-il.

Face à une pluie d'attaques sur un programme qualifié de "communiste" par François Fillon et Emmanuel Macron et qui mènerait à "un désastre économique" selon le patron du Medef Pierre Gattaz, il rappelle que "c'est la manière avec laquelle on fait fonctionner l'économie du pays qui nous mène à la ruine avec les politiques d'austérité".

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir.

Recommande: